Les entreprises de télémédecine demandent une extension du remboursement Sécu

PUBLIÉ LE :
Les entreprises de télémédecine demandent une extension du remboursement Sécu
Adobe Stock

Dans un communiqué de presse en date du 30 juin dernier, l’association des entreprises de télémédecine (LET) qui regroupe 40 sociétés du secteur, demande une extension du remboursement des actes de télémédecine par la Sécurité sociale.

Alors que la crise sanitaire liée au Covid-19 a entraîné un essor du recours à la télémédecine et un assouplissement des conditions d’accès à la pratique, les prestataires privés de télémédecine ne remplissent toujours pas le cadre réglementaire pour ouvrir droit à un remboursement de la Sécurité sociale.

Téléconsultation : un remboursement conditionné au respect du parcours de soins

La prise en charge d’une téléconsultation par l’Assurance maladie est conditionnée au respect du parcours de soins coordonnés : elle devra être pratiquée par le médecin traitant. En outre, le patient devra avoir été vu le médecin en consultation présentielle au moins une fois au cours des 12 derniers mois et ce dernier devra connaitre un minimum le dossier médical du patient.

L’ensemble de ces conditions ferme donc la porte à un remboursement Sécu des actes pratiqués par les plateformes privées de téléconsultation.

Crise sanitaire liée au Covid-19 : essor de la télémédecine

Dans le cadre de la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19, la téléconsultation a vu son cadre allégé : conditions d'accès assouplies, prise en charge à 100 % par la Sécurité sociale, etc.

D’ailleurs, la pratique a connu un certain essor pendant la période de confinement « avec entre 10 et 15 fois plus de téléconsultations réalisées par rapport au mois de février suivant les acteurs de la filière », affirme l’association des entreprises de télémédecine. Elle aurait même contribué à éviter 20 % de recours aux urgences.

En effet, selon les chiffres publiés par l’Assurance maladie le 8 juin dernier, le nombre hebdomadaire de téléconsultations est ainsi passé de 10 000 à près de 1 million mi-mai.

L’association rappelle cependant que « près de 30 % des téléconsultations réalisées lors de l’épidémie du Covid-19 se sont déroulées hors du parcours de soin coordonné et n’ouvrent donc en temps normal aucun droit au remboursement par la sécurité sociale ».

Alors, afin d’ « encourager et soutenir le développement de tous les usages de la télémédecine [le] LET souhaite inscrire l’ensemble des modèles de téléconsultations dans les parcours de soin des patients et donc de pouvoir bénéficier d’une prise en charge par la sécurité sociale ».

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.