Le régime local d’assurance-maladie d’Alsace-Moselle adopte une baisse de cotisations pour 2022

PUBLIÉ LE :
Le régime local d’assurance-maladie d’Alsace-Moselle adopte une baisse de cotisations pour 2022
Adobe Stock

Le 17 décembre dernier, le régime local d’assurance maladie d’Alsace-Moselle a annoncé plusieurs mesures en faveur de ses assurés : une baisse de son taux de cotisations, une extension de ses prestations pour les jeunes à la charge de leurs parents, ainsi que le renforcement de son action dans la prévention.

Dans le détail, le taux de cotisation maladie applicable aux salaires, avantages de retraites et tous autres revenus de remplacement devrait être abaissé de 1,5 % à 1,3 % au 1er avril 2022. Le coût de la mesure est évalué à 64 millions d’euros par an.

Dans ce cadre, les exonérations existantes (exonérations en cas d’insuffisance de ressources sur les retraites, sur les allocations-chômage et sur les salaires des apprentis) sont maintenues.

Par ailleurs, le Conseil d’administration du régime local prévoit d’étendre le droit aux prestations aux jeunes de moins de 24 ans à la charge d’un parent affilié au régime local ; actuellement la couverture maladie s’interrompt à 20 ans. Cela signifie qu’un étudiant de 22 ans vivant à Lyon pourra bénéficier du régime local si l’un de ses parent y est affilié. La disposition, incluse dans la loi de financement de la sécurité sociale pour 2022, concerne près de 33 500 jeunes de moins de 24 ans et représente un coût de 4 millions d’euros par an. Un décret viendra acter l’entrée en vigueur de la mesure.

Enfin, le régime local va poursuivre l’intensification de ses investissements en matière de prévention. Ainsi, il reconduit en 2022 l’affectation de 2,3 millions d’euros, décidée en 2020, aux actions de prévention, soit quatre fois plus que le budget des années précédentes.

« Le Régime Local d’Assurance Maladie est un des acteurs majeurs dans le domaine de la prévention pour lutter contre certaines pathologies graves qui touchent particulièrement l’Alsace et la Moselle : les cancers, la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO ou bronchite chronique) et les maladies cardio-vasculaires. Le Conseil d’Administration du Régime Local a décidé en 2020 d’étendre ses thématiques prioritaires à la prévention de la santé mentale, des déficits de la vision et de l’audition et à la santé au travail », indique le régime dans un communiqué publié le 21 décembre dernier.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.