Relever l’âge de la retraite : le conseil de l'OCDE à la France

PUBLIÉ LE :
Relever l’âge de la retraite : le conseil de l'OCDE à la France
Adobe Stock

Le 7 avril 2019, le Haut-commissaire à la réforme des retraites Jean-Paul Delevoye a réaffirmé que l’âge de départ à la retraite, fixé à 62 ans, ne bougera pas. Les débats sur un éventuel recul de l’âge de la retraite avaient été relancés par des déclarations équivoques de la Ministre de la santé et des solidarités, et du Premier ministre.

Alors que la polémique est encore chaude, l’OCDE* vient de publier sa dernière étude économique sur la France. Parmi les thèmes abordés dans le rapport, celui du système de retraite français : relever l’âge de la retraite fait parti des conseils apportés à la France.

Le système de retraite français connaît des faiblesses

L’OCDE constate que les dépenses publiques françaises allouées aux retraites, bien qu’élevées, sont globalement sous contrôle. Cependant, quelques faiblesses sont pointées du doigt :

  • L’OCDE reproche à la France la faible valorisation des salaires « antérieurs », c’est-à-dire les salaires des 25 meilleures années de carrières pris en compte dans le calcul de la pension de retraite. Actuellement, ces salaires sont revalorisés en fonction de l’évolution moyenne des salaires, et non de l’évolution de l’inflation. Ce système d’ajustement pourrait accroître les inégalités et entraîner un risque accru de pauvreté pour certains retraités.
  • La complexité de notre système de retraite avec ses 42 régimes ne permet pas aux français d’anticiper le montant de leur futur pension de retraite. Selon l’OCDE, cette complexité nuit également à la mobilité de la main-d’œuvre, contribue aux inégalités et favorise un sentiment de méfiance à l’égard du système de retraite.

L’avis de l’OCDE sur la réforme des retraites en cours

La réforme menée par Jean-Paul Delevoye va dans le bon sens, estime l’OCDE. Notamment en ce qui concerne le passage à un régime à « points », où 1€ cotisé vaut les mêmes droits pour chaque Français. Il est aussi annoncé la fin des 42 régimes de retraites existants au profit d’un régime unique : ce changement permettrait d’assurer une meilleure visibilité pour les futurs retraités.

Si ce début est encourageant, l’OCDE conseille à la France de prendre plusieurs mesures supplémentaires pour réformer le système de retraite français :

  • Réviser le mécanisme des surcotes afin de rendre plus attractif les retraites progressives
  • Supprimer les cotisations pour ceux qui ont atteint une pension à taux plein et qui continuent de travailler
  • Relever l’âge de la retraite en l’indexant sur l’espérance de vie
  • Réformer les prestations de retraite liées à la famille, qui apparaissent comme obsolètes : l’OCDE les considère comme hétérogènes d’un régime de pension à un autre.
  • Revoir le régime des pensions de réversion afin d’inciter les bénéficiaire de travailler plus longtemps et ainsi réduire leur coûts

* L’Organisation de coopération et de développement économiques

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.