Le « présentéisme maladie » ou l’art de ne pas respecter son arrêt maladie, un phénomène en expansion

PUBLIÉ LE :
Le « présentéisme maladie » ou l’art de ne pas respecter son arrêt maladie, un phénomène en expansion
Adobe Stock

Le groupe de protection sociale Malakoff Médéric Humanis a publié ce jeudi, les résultats de son étude annuelle sur l’Absentéisme au travail.

Près d’un salarié sur deux (44 %) a été en arrêt maladie au moins une fois au cours des 12 derniers mois. Parmi eux, ils sont 28 % à avoir renoncé totalement ou partiellement à l’arrêt maladie prescrit par le médecin ; on parle de « présentéisme maladie », une tendance nouvelle qui tend à se développer.

Arrêt de travail : près d’1 salarié sur 2 concerné en 2019

Selon l’étude, 44 % des salariés ont été en arrêt de travail au moins une fois au cours des 12 derniers mois, « un chiffre stable, mais élevé ».

49 % des arrêts de travail concernent les jeunes de 18 à 34 ans. « Ce chiffre ne s'explique pas par un moindre engagement. Les salariés de cette tranche d'âge ont un nouveau rapport au travail et à la santé, plus pratique ; ils travaillent aisément avec le digital, de chez eux ou en nomadisme, et ont aussi peut-être l'image négative de leurs parents qui ne s'arrêtaient jamais », détaille Anne-Sophie Godon, directrice Innovation au sein de Malakoff Médéric.

Certains salariés sont beaucoup plus exposés aux arrêts maladie

Parmi les salariés en arrêt de travail en 2019, plus du tiers (37 %) se sont vu prescrire au moins 2 arrêts maladie au cours de la période et 8 % d’entre eux ont eu plus de 3 arrêts. Avec 25 % de salariés concernés par plus de 3 arrêts maladie au cours des 12 derniers mois, le secteur de l’Hôtellerie/Restauration est particulièrement exposé.

Par ailleurs, 36 % des salariés en arrêt de travail cette année, l’ont également été au cours de l’année précédente. Cette tendance est plus marquée chez certains : aidants familiaux, parents d’enfants en bas âge, salariés vivants en Ile-de-France, salariés s’étant vu prescrire un arrêt maladie longue durée, etc.

« Présentéisme maladie », un phénomène croissant

L’enquête met en exergue un phénomène qui tend à se développer : le « présentéisme maladie », qui consiste à se rendre au travail alors que l’on est en arrêt maladie. Ainsi, en 2019, 28 % des salariés ont renoncé à leur arrêt maladie intégralement (17 %), ou « partiellement » (11 %). C’est 9 points de plus qu’en 2016.

Parmi les raisons le plus souvent invoquées pour justifier le non-respect de l’arrêt maladie, 4 salariés sur 10 déclarent « qu’il n’est pas dans leurs habitudes de se laisser aller », et 37 % expliquent que « les journées non travaillées ne sont pas prises en charge (perte d’argent – jour de carence) ».

Le respect de l’arrêt maladie varie également en fonction de sa durée. Ainsi :

  • Les arrêts longs (plus de 30 jours) sont respectés à 90 %
  • Les arrêts moyens (4 à 30 jours) à 67 %
  • Les arrêts courts (1 à 3 jours) à 75 %

Paradoxalement, 47 % des salariés n’ayant pas respecté leur arrêt de travail affirment le regretter a posteriori, soit + 8 % par rapport à 2016.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.