Le gouvernement débloque 900 millions pour les familles modestes et 1,3 Md€ pour les personnels soignants

PUBLIÉ LE :
Le gouvernement débloque 900 millions pour les familles modestes et 1,3 Md€ pour les personnels soignants
Adobe Stock

Mercredi 15 avril 2020, le deuxième Projet de loi de finances rectificative (PLFR) pour 2020 a été adopté en Conseil des ministres. À l’issue de la réunion le Premier ministre, Édouard Philippe, et le ministre de la Santé, Olivier Véran sont revenus sur les mesures qui concernent l’aide exceptionnelle accordée aux familles les plus modestes ainsi que les dispositifs prévus pour l’hôpital et les personnels soignants.

900 millions d’euros au titre de l’aide exceptionnelle pour 4 millions de foyers

Emmanuel Macron l’avait annoncé lors de son allocution lundi 13 avril, une aide exceptionnelle sera accordée aux familles les plus modestes. le Premier ministre a précisé le contenu de cette aide, qui sera versée le 15 mai :

  • 150 € aux allocataires du RSA et de l’ASS, assortie de 100 € par enfant
  • 100 € par enfant pour les ménages non éligibles au RSA mais bénéficiaires des allocations logements (APL) et aux bénéficiaires de l’AAH qui touchent également les APL

Au total, 4 millions de foyers devraient se voir verser automatiquement cette aide, sans démarche à effectuer.

La mesure est évaluée à 900 millions d’euros. Elle est comprise dans la dotation de 2,5 Md€ pour les « dépenses accidentelles et imprévisibles » du PLFR.

500 à 1 500 € de prime exceptionnelle pour les soignants

Le projet de loi de finances rectificatives prévoit dans sa deuxième version un rehaussement à 8 Md€, contre 2 Md€ dans le PLFR 1, pour les dépenses exceptionnelles de santé : l’achat de masques et de matériels (4 Md€), des primes pour les soignants et des mesures sur les indemnités journalières (IJ) et le jour de carence.

Le Premier ministre a annoncé le versement, en mai, d’une prime exceptionnelle, nette d’impôts et de charges sociales, de 1 500 € aux personnels des services de santé dans les départements les plus touchés par l’épidémie et aux personnels des services ayant accueilli des patients atteints du Covid-19. Les autres personnels de santé recevront une prime de 500 euros.

Tous bénéficieront d’une majoration de 50 % des heures supplémentaires effectuées, soit environ 600 € par agent. Cette majoration sera également exonérée d’impôts et de charges sociales.

Le ministre de la Santé estime que ces mesures devraient représenter entre 1 000 et 2 000 € par agent pour un coût total d’1,3 Md€ pour l’État.

Retrouvez toutes nos actualités sur le coronavirus :

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.