L’Assurance retraite s’engage à améliorer ses services

PUBLIÉ LE :
L’Assurance retraite s’engage à améliorer ses services
fotolia

En attendant la réforme d’ampleur des régimes de retraite, la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV) présente ses ambitions stratégiques pour les cinq prochaines années dans sa Convention d’objectifs et de gestion 2018-2022 signée le 4 juin 2018.

Elle prend ainsi des engagements de service au profit des 34 millions d’assurés sociaux de l’Assurance retraite.

Des services modernisés pour les 20 millions d’actifs

Services « carrière »

Dès 2019, la branche retraite souhaite proposer un service en ligne aux actifs leur permettant de s’informer facilement sur leurs droits retraite et de rectifier les données sur leur carrière en signalant une anomalie et en joignant les pièces justificatives.

Cette possibilité de mise à jour à tout moment réduira le risque de perte d’informations et facilitera la liquidation ultérieure des droits.

Ce service s’accompagnera d’une offre de conseil, avec des outils de simulation et d’estimation de carrière en interrégimes sur les droits, puis sur les rachats et les versements pour la retraite et des propositions d’entretien d’information à l’approche de l’âge de départ en retraite.

Nouvelles opérations en ligne

En 2021, les assurés pourront effectuer des rachats et versements pour la retraite, avec paiement en ligne et mise à jour automatique de leur RIB, délivrance d’attestations et si besoin réclamations également en ligne.

Une attention particulière aux Indépendants suite à l’intégration du RSI

Depuis janvier 2018, les missions du Régime social des indépendants (RIS) sont transférées au Régime général avec pour objectifs, à terme, une amélioration de la qualité de services et une économie de ressources.

95 % des Indépendants ont eu une carrière mixe, avec une période d’activité en tant que salarié. Le regroupement dans une seule caisse devrait réduire les délais de traitement et de liquidation des retraites.

Mais pour parvenir à ce résultat, l’organisation doit être adaptée et les systèmes d’information changés. Un nouveau système d’information Retraite doit être construit « par étape » à partir de 2019.

Les Indépendants, actifs ou retraités, conserveront des offres de services dédiées et leur développement doit s’échelonner sur les cinq ans de la convention.

Un accompagnement adapté pour les 14 millions de retraités

Des démarches en ligne pour les 600 000 assurés par an en moyenne qui partent en retraite

Les assurés peuvent déjà effectuer leur demande de retraite en ligne.

L’objectif de l’Assurance retraite est qu’ils puissent, à horizon 2020, déposer également en ligne leur demande de retraite personnelle interrégimes et leur demande de réversion.

Un service 100 % digital devrait également être ouvert d’ici 2020 pour les assurés ayant cotisé dans plusieurs pays, travaillant ou résidant à l’étranger et pour les tiers de confiance (tutelle, ...).

La branche retraite prend également des engagements en matière de délais de traitement des demandes ou réclamations. La majorité des assurés, Indépendants compris, devraient ainsi voir leur retraite liquidée dans les 4 mois du dépôt d’une demande complète.

Un accès aux droits renforcés pour les plus fragiles

La CNAV souhaite faciliter le passage à la retraite pour les bénéficiaires de l’Allocation adulte handicapés ou du RSA par la mise en place d’échanges directs avec la CNAF d’ici 2020.

La CNAV s’engage aussi à améliorer la lutte contre le non-recours aux aides et services adaptés aux publics en difficulté. Elle mène notamment des expérimentation pour détecter les retraités à faibles ressources éligibles à l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA).

En parallèle du développement du digital, les publics fragiles ou les assurés à carrière complexe disposeront toujours d’un accueil physique, sur rendez-vous, dans les agences de proximité.

Dès 2019, l’Assurance retraite proposera aussi un accompagnement des retraités lors de situations difficiles, comme le veuvage.

Une offre de prévention au profit des retraités aidants doit être développée d’ici 2019.

En matière de prévention de la perte d’autonomie et d’aide au maintien à domicile, la CNAV s’engage à contribuer à adapter au moins 80 000 logements privés et sociaux d’ici 2022.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.