L’Assurance maladie poursuit sa campagne contre le mal de dos lié à des risques professionnels

PUBLIÉ LE :
L’Assurance maladie poursuit sa campagne contre le mal de dos lié à des risques professionnels
Adobe Stock

En novembre 2017, la Sécurité sociale lançait Mal de dos ? Le bon traitement, c’est le mouvement, une campagne nationale d’information et de prévention contre la lombalgie qui doit durer 3 ans. Le but de l’opération est de réduire les coûts exorbitants pour l’Assurance maladie en incitant les Français à soulager les douleurs lombaires grâce à des exercices physiques ciblés.

En outre, en 2017, 12,2 millions de journées de travail ont été perdues à cause du mal de dos lié à des risques professionnels et plus de 8 actifs sur 10 déclarent avoir mal en bas du dos pendant et après le travail. C’est pourquoi, en parallèle, l’Assurance maladie lançait également une campagne de sensibilisation à destination des employeurs : Faites du bien à votre entreprise, agissez contre le mal de dos.

Depuis le 1er avril 2019, elle introduit la deuxième édition de cette campagne à destination des entreprises avec des chroniques d’information diffusées en radio qui relaieront les conseils et témoignages d'experts, tandis qu’un kit sur les démarches de prévention est mis à disposition des employeurs.

Parmi les emplois qui demandent le plus d’effort physique figurent :

  • L’aide et les soins à la personne : 31 %
  • Le transport et la logistique : 28 %
  • Le commerce : 25 %
  • La gestion des déchets : 21 %
  • Le bâtiment : 19 %

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.