Lancement de la concertation « grand âge et autonomie » ce lundi 1er octobre

PUBLIÉ LE :
Lancement de la concertation « grand âge et autonomie » ce lundi 1er octobre
fotolia

« Nous devons avoir un débat national, indispensable pour répondre au nouveau risque de la dépendance. Sur ce sujet, l'année 2019 sera consacrée à une loi qui sera votée avant la fin de l'année » annonçait Emmanuel Macron dans un discours le 13 juin 2018.

Dans cet optique et en cette journée internationale des personnes âgées, lundi 1er octobre, la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn lance sa grande concertation grand âge et autonomie : « Comment mieux prendre soin de nos aînés ? ».

Menée en partenariat avec make.org, elle a pour objectif de formuler des propositions concrètes pour faire face aux enjeux actuels et futurs liés au vieillissement de la population.

À l’issue de cette consultation, qui se déroulera du 1er octobre au 1er décembre 2018, un rapport opérationnel sera émis afin de nourrir les réflexions et le débat d’un projet de loi sur le grand âge et la perte d’autonomie.

Accéder à la consultation : grande-consultation-aines.make.org

Cette démarche s’inscrit dans le cadre de la feuille de route « grand âge et autonomie » présentée le 30 mai dernier, qui a également permis d’engager des premières mesures pour répondre aux besoins en matière de prévention, de soutien aux EHPAD et aux aidants, mais également d’accès aux soins.

Couvrir l’ensemble des aspects de la prise en charge de la perte d’autonomie

La concertation et le débat qui se déroulent entre octobre 2018 et début 2019 porteront sur les thématiques suivantes :

  1. Permettre le libre choix des personnes âgées, l’exercice de leurs droits et leur consentement aux mesures les concernant
  2. Identifier les moyens d’une prévention plus efficace de la perte d’autonomie et d’une politique de recherche plus ambitieuse
  3. Simplifier le parcours des personnes âgées en assurant une continuité et une plus grande rapidité dans la prise en charge
  4. Définir les mesures nécessaires pour soutenir les aidants familiaux et trouver de nouvelles formes d’accompagnement solidaire des personnes âgées, par le bénévolat notamment
  5. Apporter des réponses aux enjeux de formation, de qualité de vie au travail et d’attractivité des métiers pour les personnels intervenant dans l’accompagnement et le soin aux personnes âgées
  6. Redéfinir une offre préservant au maximum la liberté de choix de la personne et le respect de son cadre de vie
  7. Rénover les aides et les prestations pour les rendre plus lisibles, plus équitables, en maîtrisant les charges financières pour les familles
  8. Définir les modalités de financement des prises en charge à domicile et en établissements afin d’en garantir l’accessibilité pour les familles
  9. Accroître la qualité des prestations en établissements et à domicile

La consultation tiendra également compte de l’expérience des personnes âgées prises en charge en établissements et à domicile, des aidants et des professionnels via la mise en place de groupes d’expression, d’entretiens individuels et des forums régionaux en métropole et outre-mer

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.