La télémédecine, c’est pour demain !

PUBLIÉ LE :
La télémédecine, c’est pour demain !
Fotolia

Dès le 15 septembre, tout médecin, quels que soient sa spécialité, son secteur ou encore, son lieu d’exercice, pourra pratiquer une téléconsultation partout sur le territoire français.

Il sera donc désormais possible de consulter un médecin à distance, par vidéotransmission pour assurer un suivi post-opératoire, effectuer un renouvellement d’ordonnance, ou encore, poser un diagnostic simple.

Les téléconsultations, prises en charge par la Sécu aux taux classiques, permettront d’offrir un meilleur accès aux soins et d’assurer un meilleur suivi médical.

Concrètement, comme se déroulera une téléconsultation ?

La consultation devra être réalisée par vidéotransmission. Le patient devra donc obligatoirement disposer d’un ordinateur ou d’une tablette munie d’une webcam.

Quant au médecin, il devra s’équiper du matériel médical connecté nécessaire, remplissant certains critères, notamment la garantie de la sécurité des échanges de données personnelles de santé.

Dans la pratique, pour effectuer une téléconsultation, il suffira à l'assuré de prendre un rendez-vous en ligne.

Il recevra ensuite un lien sécurisé par email qui l’invitera à se connecter sur un site ou une application sécurisés qui permettra la connexion vidéo avec le médecin.

Une fois la consultation terminée, le médecin rédigera un compte-rendu qu’il archivera dans le dossier du patient et lui enverra une ordonnance si nécessaire. Le paiement s’effectuera sur une plateforme spécifique.

Quel remboursement de la Sécurité sociale pour une téléconsultation ?

Pour donner lieu à un remboursement de l’Assurance maladie, les téléconsultations devront s’inscrire dans le cadre du parcours de soins coordonnés.

Ces consultations nécessiteront obligatoirement le consentement du patient et seront facturées au même tarif qu'une consultation classique, dont le montant varie de 23 à 58,50 € selon la spécialité (hors dépassements d'honoraires) et le secteur d’exercice.

Comme pour les consultations classiques, le taux de prise en charge de la Sécurité sociale pour les actes de téléconsultation s’élève à 70 % (100 % pour les soins concernant des affections de longue durée).

Le règlement pourra se faire par chèque, virement bancaire, paiement en ligne, selon les modes de paiement acceptés par le praticien.

La carte Vitale ne pouvant être lue à distance, une feuille de soins électronique sera éditée. A ce propos, le décret n°2018-788 du 13 septembre 2018, vient préciser les modalités de mise en œuvre de la facturation des actes de télémédecine. Ainsi, par dérogation, distance physique entre praticien et patient oblige, la signature de la feuille de soins ou du bordereau établi pour la facturation des frais correspondants à une consultation de télémédecine, par l'assuré ou le bénéficiaire, n'est pas exigée.

Déploiement de la télé-expertise en février 2019

La téléconsultation représente l’un des 5 actes de télémédecine reconnus : on compte également la télé expertise, la télésurveillance, la télé-assistance médicale et la régulation médicale.

A l’instar de la téléconsultation, ce sera au tour de la télé-expertise d’être déployée et prise en charge par la Sécurité sociale.

Dès février 2019, il sera donc possible pour un médecin de solliciter l’avis d’un confrère face à une situation médicale donnée.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.