La réforme des retraites aura bien lieu

PUBLIÉ LE :
La réforme des retraites aura bien lieu
Ludovic Marin/AFP

Si l’on en croit les propos du Président de la République devant la Cour des comptes, ce matin, la réforme des retraites sera finalisée dans un an et demi, soit pour l’été 2019.
A défaut d'être facile, la feuille de route est claire : convertir les 37 régimes actuels en un seul régime.

Retraite : vers une vrai réforme

Si l’on fait les comptes, cela sous-entend que toutes les caisses de retraite des salariés et fonctionnaires mais aussi celles spécifiques des régimes spéciaux et des indépendants et libéraux seraient emportées dans la refonte.

L’objectif annoncé est de sortir le système de retraite de l’état de crise perpétuelle où, selon les mots du Président, "chaque réforme est une modification de dernière minute, nécessaire et justifiée en terme de finances publiques, mais qui ne change pas les règles fondamentales de son fonctionnement et endommage la confiance."

Loin des ajustements paramétriques des dernières lois, axés pour l’essentiel sur l’allongement de l’âge d’obtention du taux plein, le Chef de l’Etat a l’intention de porter une réforme systémique, conduisant à un système universel « simple et lisible » par points où un euro cotisé donne les mêmes droits à pension pour tous. Celui-ci serait comparable au régime actuel des salariés du privé (AGIRC-ARRCO dont la fusion est actée pour le début de l’année 2019).

La réforme est actuellement portée par Jean-Paul Delevoye, ancien ministre de 2002 à 2004, nommé le 14 septembre 2017, haut-commissaire chargé de la réforme des retraites.

Baisse de la dépense publique

Tout au long de son discours devant la Cour des Comptes, Emmanuel Macron a rappelé qu’il fallait régler les problèmes structurels pour obtenir des économies.

Le Président de la République souligne que la protection sociale (maladie, vieillesse, chômage, ...) doit être sans cesse renforcée et il refuse les réformes purement comptables qui rognent des droits.

Pour lui, il faut protéger différemment et penser la protection à l’aune des nouveaux risques dans une économie de la connaissance et de l’innovation où les changements sont permanents.

Emmanuel Macron s’est engagé devant la Cour des Comptes sur les chiffres clés suivants :

  • 1 point de prélèvement obligatoire en moins sur le quinquennat
  • 3 points de dépenses publiques en moins sur ce quinquennat
  • 5 points de réduction de dettes

L’objectif est de réduire de 60 milliards d’euros la dépense publique sur le quinquennat mais, en même temps, d’investir dans les domaines nécessaires pour accélérer la transformation et permettre des économies durables.

L’investissement en parallèle s’élèvera à 15 milliards d’euros.

Plus largement, le Gouvernement a engagé le chantier “Action publique 2022” pour doter chaque domaine de politique publique d’une trajectoire claire de réforme.

Chaque semaine, en Conseil des Ministres, il sera rendu compte des réformes conduites ministère par ministère jusqu’en 2022.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.