76ème anniversaire de la Sécurité sociale : Olivier Véran fait le bilan et dresse les enjeux pour l’avenir

PUBLIÉ LE :
76ème anniversaire de la Sécurité sociale : Olivier Véran fait le bilan et dresse les enjeux pour l’avenir
Adobe Stock

Ce lundi 4 octobre 2021, pour fêter le 76ème anniversaire de la Sécurité sociale, l’Union des caisses nationales de Sécurité sociale (UCANSS) a organisé une journée de tables rondes pour échanger, avec des directeurs de caisses nationales, à propos du bilan de la crise sanitaire, ainsi que sur les perspectives de notre modèle de protection sociale.

À cette occasion, le Ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran, s’est exprimé sur les évolutions futures de la Sécurité sociale.

Il y a 76 ans, l’ordonnance du 4 octobre instituait la Sécurité sociale. (…) Depuis, la solidarité nationale, l’universalité, la justice sociale, guident le système français et font de la Sécurité sociale une valeur commune et un pilier de notre pacte républicain.

Des aides sociales nombreuses pour faire face à la crise

Le ministre a souligné qu’à chaque épreuve majeure de la pandémie, la Sécurité sociale a démontré sa force, sa solidité, et qu’elle était capable de répondre aux défis de notre temps, en étant réactive et efficace, notamment par le biais de diverses mesures d’adaptation :

  • Les Français ont pu bénéficier facilement et gratuitement des tests PCR ; ainsi, à la fin de l’été 2021, 135 millions de tests ont été réalisés.
  • Le quotidien des familles les plus touchées par la crise a été soulagé par le biais d’aides exceptionnelles (3,5 milliards d’euros d’aides directes ont été versées à plus de 8 millions de Français), et le prolongement de certains droits.
  • Le soutien des modes d’accueil du jeune enfant, grâce au versement d’aides exceptionnelles aux crèches et maisons d’assistantes maternelles en difficulté.
  • Le dispositif d’indemnisation journalière à destination des salariés et des non-salariés qui n’ont pas pu exercer leur métier pendant cette période.
  • Le report exceptionnel des cotisations.

L'importance des agents de la Sécurité sociale

Olivier Véran a également souligné l’importance, pour notre système de Sécurité sociale, des 150 000 collaborateurs « qui la portent, l’améliorent, et la renforcent chaque jour », dont le travail se fait « souvent dans l’ombre », et sans qui « la protection sociale serait une grande machine abstraite et désincarnée ».

Je veux dire aux agents de l’Assurance maladie, des allocations familiales, de l’Assurance retraite, de l’URSSAF, de la CNSA, de la MSA et de tous les régimes spéciaux, qu’ils sont les acteurs indispensables d’une protection sociale dont nous sommes fiers et à laquelle les Français sont très attachés. Si la tempête n’est pas terminée, l’espoir de naviguer bientôt sur une mer plus calme est aujourd’hui permis.

Des mesures innovantes pour endiguer l’épidémie

« Plus encore, la Sécurité sociale s’est montrée innovante pour endiguer l’épidémie », a poursuivi le Ministre des solidarités et de la santé. Innovante notamment en utilisant des méthodes inédites de contact tracing, pour intervenir le plus rapidement possible auprès des patients zéro, et casser les chaînes de contamination.

Tous les services de notre système de protection sociale sont désormais dématérialisés. Dans la crise, la Sécurité sociale a en effet largement systématisé et diffusé le recours au numérique. Elle a ainsi montré qu’elle était capable de se réinventer, de se moderniser. Elle a aussi prouvé qu’elle était capable de s’adapter à son époque et à sa démographie, avec la création de la cinquième branche dédiée à la perte d’autonomie.

La nécessité d’anticiper les enjeux de demain

La crise sanitaire pose également la question du futur rôle de la Sécurité sociale.

Après une épreuve comme celle-là, il n’est pas inutile de regarder l’avenir et surtout de le préparer. Je vous rassure, c’est déjà le cas, je pense ici aux enjeux du digital, à l’accélération du virage numérique, au fameux « aller vers », pour un service public qui n’oublie personne, qui se montre allant dans l’identification des besoins des plus fragiles.

Le numérique apparaît comme un enjeu majeur pour favoriser l’accès aux droits et aux services.

À court terme aussi, Olivier Véran annonce que la Sécurité sociale devra mener une réflexion sur la soutenabilité de sa dette. En 2020, le système de protection sociale a connu un déficit sans précédent et devrait rester fortement déficitaire dans les prochains exercices. Selon les estimations, les administrations de Sécurité sociale pourraient enregistrer un déficit record de 72 milliards d’euros soit 3,3 % du PIB, alors qu’elles étaient presque revenues à l’équilibre en 2019.

Enfin, à plus long terme, la Sécurité sociale a vocation à se transformer, et à connaître deux grandes transformations :

  • D’une part, une diversification et une modernisation des missions pour simplifier la vie des assurés et des agents.
  • D’autre part, une articulation plus efficiente entre l’Assurance maladie obligatoire et complémentaire.

Les Français sont particulièrement attachés à leur système de protection sociale. Et plus que jamais, ils ont été conscients de la chance qu’ils avaient de vivre dans un pays où les solidarités veulent dire quelque chose. La Sécurité sociale à la française représente bien plus qu’un simple système de protection sociale ; c’est une vraie conception de la vie. En France, lorsqu’un patient entre dans un hôpital public, nous lui demandons ce qu’il a, et pas combien il a. Comme Ministre des solidarités et de la santé, comme médecin, mais surtout comme citoyen, je suis très heureux de célébrer notre Sécurité sociale aujourd’hui, et de me tenir devant vous qui travaillez chaque jour à sa prospérité et à sa pérennité. Alors vive la Sécurité sociale, vive la République, et vive la France !

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.