33 % des EHPAD sont considérés comme «dangereux» (Étude RetraiteAdvisor)

PUBLIÉ LE :
33 % des EHPAD sont considérés comme «dangereux» (Étude RetraiteAdvisor)
fotolia

Une personne sur quatre meurt dans les six mois qui suivent son entrée en Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) rappelle l’étude menée par le comparateur en ligne, RetraiteAdvisor. Le rapport du site porte en effet sur les conditions se vie des personnes âgées en établissements spécialisés.

Destiné initialement aux principaux groupes d’EHPAD, aux représentants du personnels et aux parlementaires, le rapport analyse plus de 80 000 notes et témoignages laissés sur le site par les résidents, leurs proches et les professionnels qui les entourent pour 3 235 établissements répartis sur tout le territoire.

En introduction, les rédacteurs rappellent les chiffres, déjà publiés par la DRESS et l’Agence régionale de santé :

  • Un résident sur quatre meurt dans les six mois qui suivent son entrée en EHPAD
  • 32,8 % dans le cas d’un EHPAD privé lucratif (pourtant 686 € plus chers en moyenne par mois)
  • 23,25 % des résidents souffrent de dénutrition

46 % des EHPAD n’obtiennent pas la moyenne

Le site s’est basé sur 12 critères regroupés en trois grandes catégories : Hygiène et soins, Logement et animations et Relations avec les proches.

Notes sur 100
Chiffres délivrés par l'enquête Retraite Advisor

Ces notes traduites en mention permettent au site d’affirmer que :

  • 33 % des EHPAD sont considérés comme « dangereux »
  • 14 % seulement des établissements obtiennent la mention « Très bien »
  • 46 % n’obtiennent pas la moyenne

Corrélation entre prix et établissements

Le site opère une distinction entre les groupes privés commerciaux et les groupes associatifs.

En ce qui concerne les groupes privés commerciaux, RetraiteAdvisor note qu’ils obtiennent des moyennes générales proches mais avec de grandes différences tarifaires allant de 2 000 à 3 500 € par mois. Il n’y a pas de corrélation entre le tarif et la note moyenne générale des groupes. Par exemple, pour un établissement dont la moyenne est de 63/100, trois tarifs existent : 2 548 €, 2 864 € et 3 281 €

Pour les groupes associatifs, le site fait les mêmes constats. Toutefois, s’il révèle que les notes moyennes générales sont très différentes sans qu’il y ait consensus au niveau des tarifs, ces derniers restent compris entre 1 750 et 2 250 € par mois.

Pistes de réflexion pour améliorer les conditions de vie en EHPAD

En attendant la loi sur la dépendance, prévue pour 2019, à l’issue de la concertation citoyenne sur le grand âge et l’autonomie et les mesures qui seront proposées par la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, RetraiteAdvisor formule 20 propositions classées en 4 catégories : la qualité de vie et les soins apportés aux résidents, la facturation, les ressources humaines et les évaluations externes.

La qualité de vie et les soins apportés aux résidents

  • Améliorer l’hygiène des résidents : en interdisant la limite du nombre de changes, en imposant deux douches obligatoires par semaine pour chaque résident et deux professionnels lors des douches
  • Améliorer la qualité des repas : en favorisant les produits frais tels que les fruits ou légumes, en proposant des fruits en libre-service, des menus aux choix ou encore une carte des vins
  • Faire participer les résidents à la vie de l’établissement : en les impliquant dans la préparation des repas ou la mise en place des tables pour le repas
  • Maintenir et développer les liens sociaux : en leur permettant de choisir leur place à table pour favoriser le développement de liens entre les résidents ou en mettant en place un espace internet pour leur permettre de communiquer avec leurs proches
  • Adapter l’organisation aux habitudes de vie des résidents : comme les heures de lever ou de coucher, permettre une plus grande plage horaire pour les repas ou laisser les résidents choisir leurs vêtements
  • Suite à un décès : laisser au moins 3 jours à la famille pour venir récupérer les affaires du défunt, attendre au moins 15 jours pour envoyer la dernière facture à la famille
  • Créer de nouveaux modèles d’établissement autour des besoins des séniors

La facturation

  • Clarifier les factures : en apportant la preuve de la bonne réalisation de chaque prestation additionnelle facturée et d’interdire la facturation d’un mois complet s’il n’est pas entièrement consommé
  • Mieux encadrer les postes de dépenses

Les ressources humaines

  • Développer la filière éducative pour les métiers en EHPAD via l’ouverture d’écoles professionnalisantes pour les métiers en établissement et à domicile et le développement des services civiques en EHPAD
  • Revaloriser les métiers en EHPAD : par une augmentation de salaire et une meilleure organisation de travail
  • Augmenter le nombre de professionnels au contact des résidents : infirmiers, auxiliaires de vie et d’animateurs
  • Avoir un professionnel référent pour chaque service
  • Mieux former les professionnels à la fin de vie : proposer plus de formations

Les évaluations externes

  • Créer un organisme supervisant les sociétés d’évaluations externes
  • Clarifier les objectifs des évaluations externes : faire des évaluations externes un outil de référence
  • Clarifier les champs d’études des évaluations externes structurées en plusieurs parties : financières (plaquettes comptables, indicateurs de dépenses des montants alloués par l’État et ceux versés par les résidents), hygiène et soins (nombre de professionnels de santé présents, détail des postes), gestion des ressources humaines (absentéisme, turnover, Accident du travail) et cadre de travail (questionnaire de satisfaction anonyme soumis à l’ensemble du personnel)
  • Prendre en compte l’accompagnement à la fin de vie : attribuer une note à chaque établissement basé sur la qualité de son accompagnement à la fin de vie
  • Redéfinir la fréquence des évaluations externes : mettre en place une évaluation au plus tard dans les 18 mois qui suivent la prise de fonction du directeur d’établissement
  • Mettre en place un système de classification des établissements similaire à celui des étoiles pour les hôtels

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.