100 % Santé : l’obligation du tiers-payant devrait aussi concerner les professionnels de santé, selon la Mutualité française

PUBLIÉ LE :
100 % Santé : l’obligation du tiers-payant devrait aussi concerner les professionnels de santé, selon la Mutualité française
mutualité.fr

Lors de l’examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2021, les députés ont adopté un amendement relatif à la généralisation du tiers-payant intégral sur les équipements et soins du panier 100 % Santé en le rendant obligatoire pour les complémentaires santé à compter du 1er janvier 2022.

Le 28 octobre dernier, la Fédération nationale de la Mutualité française (FNMF) a réagi par voie de communiqué de presse afin de réitérer son soutien au tiers payant intégral généralisé, lequel « favorise l’accès aux soins de tous, notamment les plus fragiles ».

La Mutualité insiste toutefois sur le fait que la réussite du déploiement du tiers payant généralisé ne pourra passer qu’à travers « l’implication de tous les acteurs concernés - professionnels de santé, éditeurs de logiciels, complémentaires - qui doivent se voir appliquer les mêmes obligations ». Un avis partagé par l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS), dans son rapport 2018 sur l’évaluation de la généralisation du tiers-payant.

De leur côté, les professionnels de santé semblent réfractaires à la mise en œuvre du tiers-payant généralisé. Cela est notamment le cas du syndicat des chirurgiens-dentistes de France (LESCDF), qui a fait part de son opposition au tiers-payant obligatoire pour les praticiens, tout en soutenant la possibilité de le pratiquer pour ceux qui le souhaitent, mais également celui du syndicat des médecins libéraux (LESML) qui « réaffirme son opposition totale et sans ambiguïté à [cette] généralisation ».

D’après Thierry Beaudet, Président de la Mutualité française : « l’amendement concernant le tiers payant tel qu’il a été adopté par l’Assemblée nationale est difficilement compréhensible et ne changera rien. L’extension de l’obligation devrait aussi concerner les professionnels de santé. L’ensemble des complémentaires santé se sont organisées pour proposer des outils automatisés et sécurisés dont les professionnels de santé peuvent se saisir. La réussite du tiers payant dans le cadre du 100 % santé et plus généralement sur l’ensemble des soins dépend de l’engagement de tous les acteurs. Les mutuelles ont largement montré leur mobilisation sur ce dispositif ».

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.