Grand âge : Dominique Libault chargé de réfléchir sur un guichet unique pour les personnes en perte d’autonomie

PUBLIÉ LE :
Grand âge : Dominique Libault chargé de réfléchir sur un guichet unique pour les personnes en perte d’autonomie
Adobe Stock

Sur la base des conclusions de la concertation et des travaux menés par Dominique Libault dans le cadre de la réforme du grand âge et de l’autonomie, la ministre déléguée chargée de l’autonomie Brigitte Bourguignon a confié à ce dernier une mission opérationnelle « autour de 3 priorités concrètes pour les acteurs de terrain » :

  • La généralisation d’un guichet unique pour les personnes en perte d’autonomie. Il sera dédié à l’accueil, l’information, l’orientation, l’accompagnement dans les démarches et l’accès aux droits à la suite de la création de la 5ème branche de la Sécurité sociale en 2020
  • La nécessaire articulation des professionnels de santé et des professionnels du grand âge sur les territoires, en s’appuyant sur les bonnes pratiques de coopération dans une optique de simplification de la vie des personnes
  • La création et l’animation d’un comité « autonomie et parcours de soins», visant à décloisonner les différents secteurs, favoriser les échanges et renforcer les dynamiques territoriales en faveur du parcours des personnes âgées

L’actuel directeur de l’École nationale supérieure de Sécurité sociale (EN3S) et son comité opérationnel pourront s’appuyer sur les différentes directions et organismes concernés, à l’instar de :

  • La caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA)
  • Le caisse nationale d’assurance maladie (CNAM)
  • La direction générale de la cohésion (DGCS)
  • La direction de la sécurité sociale (DSS)
  • La direction générale de l’offre de soins (DGOS)
  • Le secrétariat général du ministère

Tous les mois, les propositions issues du comité opérationnel seront examinées avec l’ensemble des acteurs « pour donner lieu à des actions fortes et rapides ».

Pour rappel, la réforme grand âge et autonomie devait voir initialement le jour courant 2019, avant d’être repoussée maintes et maintes fois. Le 13 janvier 2021, Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, annonçait un nouveau report de la réforme, qui « reste à l’agenda de ce quinquennat dès lors que la situation sanitaire nous permettra de les reprendre ». Une annonce confirmée quelques jours plus tard par Brigitte Bourguignon lors d’un colloque organisé par la Fnadepa sur les politiques vieillesse.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.