« En marche ! » vers la présidentielle : Emmanuel Macron dévoile son programme social

PUBLIÉ LE :

Le 2 mars 2017, Emmanuel Macron, fondateur du mouvement En Marche ! et candidat à l’élection présidentielle, a présenté les principaux thèmes de son programme présidentiel. Retour sur les grandes lignes.

Un système universel d’Assurance chômage

Emmanuel Macron propose une réforme en profondeur : il souhaite mettre en place un « système d’indemnisation du chômage universel et non plus réservé aux salariés ». Il inscrit ainsi sa démarche dans une dimension égalitaire : le chômage étant un « risque qui touche toutes les catégories », « artisans, commerçants indépendants, entrepreneurs, professions libérales et agriculteurs », « j’indemnise tout le monde » déclare-t-il.

De plus, l’ancien ministre de l’Économie entend ouvrir les droits à l’Assurance chômage aux salariés qui démissionnent ; ils pourront jouir de cette prérogative « une fois tous les cinq ans ».

Cependant, il y a une contrepartie : ce « système universaliste », « financé par l’impôt » et piloté par l’État, se veut également un « système de devoir » : si l’assuré au chômage refuse plus de deux offres d’emplois jugées raisonnables, le versement de ses prestations chômage sera suspendu.

Autre mesure : Emmanuel Macron propose un accès à la formation « sans précédent », pour les « chômeurs les moins qualifiés ». Cela s’appliquerait à 1 million de demandeurs d’emploi. Les jeunes sans qualification seraient également concernés.

Avec ses propositions, le candidat à la prochaine élection présidentielle table sur un taux de chômage aux alentours de « 7 % », d’ici à 2022.

En cas de victoire, Emmanuel Macron promet que la « réforme de l’Assurance chômage » sera réalisée « dans les premiers mois » du quinquennat.

Retraite : vers la fin des régimes spéciaux

S’il est élu, l’ancien conseiller de François Hollande, annonce qu’il mettra en place un « système de retraite plus transparent et efficace ». Toutefois, il assure qu’il ne proposera pas, « durant le quinquennat à venir, de changer l’âge le départ à la retraite » ni de « réduire l’indemnisation des retraités ».

Il faut mettre fin à l’« illisibilité complète selon qu’on passe d’un statut à l’autre, d’un secteur à l’autre » martèle le leader d’En Marche ! Souhaitant entre autres, une « vraie fin des inégalités entre fonctionnaires et salariés du privé », il propose d’harmoniser les règles de calcul des pensions retraite, et de supprimer les régimes spéciaux. Emmanuel Macron mise sur l’établissement d’un « système universel de retraite pour que chacun, peu importe son statut », acquiert « les mêmes droits à la retraite », et ce, dès « 1 euro cotisé ».

En outre, tout assuré aura la « possibilité de surcotiser pour acquérir des droits supplémentaires » à la retraite.

Cette « reforme conduite sous transition », prendra « 10 ans », annonce le candidat d’En Marche !

Suppression du RSI

Président, Emmanuel Macron mettra fin au RSI et allégera les charges des artisans-commerçants. En outre, il augmentera les plafonds d’accession au régime fiscal de la micro-entreprise, pour que le plus grand nombre d’indépendants puisse en bénéficier.

Exonération des cotisations sur les heures supplémentaires

Le candidat à la présidentielle déclare que s'il remporte l'élection, il va « rétablir les exonérations de cotisations sur les heures supplémentaires » mises en place sous la gouvernance Sarkozy et supprimées en 2012 par François Hollande. Cependant, Emmanuel Macron ne reviendra pas à la « défiscalisation des heures supplémentaires ».

Santé : les principales mesures

L’ex-ministre de l’Économie, dont le programme santé fait la part belle aux mesures de prévention santé, annonce, qu’il est « indispensable de moderniser l’hôpital » ; en cas de victoire, il investira « 5 milliards d’euros », pour décloisonner et désengorger l’hôpital public.

Emmanuel Macron propose également de doubler le nombre de maisons de santé, afin de lutter contre la désertification médicale ou encore, de rembourser à 100 % les frais dentaires, optiques et auditifs à l’horizon 2022.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.