Ehpad : Le financement en fonction des revenus est à l’étude

PUBLIÉ LE :
Ehpad : Le financement en fonction des revenus est à l’étude
Fotolia

Dans le cadre de la réflexion sur la dépendance, le gouvernement étudie l’opportunité d’un paiement des Ehpad en fonction des ressources du résident.

Réflexion sur la dépendance

Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé, avait lancé le 1er octobre 2018 une vaste concertation citoyenne sur le grand âge et l’autonomie, dans l’optique d’aboutir à une loi sur la dépendance en 2019. L’objectif était de permettre aux Français de formuler des propositions concrètes, en répondant à la question « comment mieux prendre soin de nos aînés ? ». Le 22 janvier 2019, près de 400 000 propositions et 1,7 million de votes ont été reçus sur le sujet.

Coût de la dépendance

L’un des problèmes majeurs sur la dépendance est son coût pour les particuliers. Une place en EHPAD coûte en moyenne 2000 € aux familles une fois les aides déduites, alors que dans certains pays comme le Danemark ou la Suède, ce prix est dix fois moindre.

Dans la lignée de cette consultation, la Mutualité Française, qui regroupe la majorité des mutuelles de santé en France, a alors présenté 21 propositions pour alléger les difficultés auxquelles sont confrontées les personnes âgées les plus modestes. La plus remarquable consiste à faire un barème de prix de l’Ehpad en fonction des ressources. Une mesure calquée sur les crèches et qui devrait bénéficier aux plus modestes.

Ainsi, pour les détenteurs de petites ressources, qui bénéficient déjà d’une aide départementale, une forme de gratuité serait maintenue. Pour les autres personnes aux revenus supérieurs, le montant serait progressif.

Agnès Buzyn a réagi, indiquant que « c’est une piste de travail, mais rien n’est arrêté ». Elle a aussi reconnu que « l’hétérogénéité des tarifs est un problème ».

Parmi les autres propositions de la Mutualité Française se trouvent le plafonnement du tarif des Ehpad ou augmenter la prévention et aider les personnes âgées à préserver leur capital autonomie.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.