Dispositif de soutien renforcé à domicile : la Mutualité française expérimente une alternative à l’EHPAD

PUBLIÉ LE :
Dispositif de soutien renforcé à domicile : la Mutualité française expérimente une alternative à l’EHPAD
Adobe Stock

En partenariat avec la Croix-Rouge française et l’association Hospitalité Saint-Thomas, la Mutualité française expérimente sur 11 territoires (Normandie, Ile-de-France, Bourgogne-Franche Comté, Auvergne-Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Occitanie, Nouvelle Aquitaine, Pays de la Loire) pendant une durée de 3 ans, un dispositif permettant aux personnes âgées en perte d’autonomie de continuer à vivre à domicile, dans un environnement sécurisé.

Ce dispositif de soutien renforcé à domicile vise à prévenir les risques d’aggravation de la perte d’autonomie et à assurer la continuité de la prise en charge et du parcours de santé de la personne âgée, offrant ainsi une alternative à l’entrée en Ehpad. Face aux défis du vieillissement de la population, cette solution peut apparaître comme une réponse adaptée à la volonté d'une grande majorité des Français qui plébiscitent le maintien à domicile.

Ce dispositif expérimental s’adresse aux personnes âgées de plus de 60 ans en situation de dépendance, souhaitant rester vivre à domicile et acceptant le principe d’un accompagnement coordonné par un référent mutualiste, interlocuteur principal de la personne âgée et de son entourage.

Dans le détail, un référent issu d’un établissement ou service d’accompagnement mutualiste (Ehpad ou SSIAD) travaillera en étroite collaboration avec des acteurs sociaux, médico-sociaux et sanitaires du territoire avec pour objectif de travailler ensemble au service du parcours de vie de la personne âgée et de son proche aidant.

Chaque accompagnement est construit sur la base d’une évaluation complète de la situation de la personne âgée, en tenant compte de ses souhaits et de ceux de ses proches aidants.

Dans le détail, la prise en charge s’articule autour de différents volets :

  • aide à la vie quotidienne et soins ;
  • sécurisation du logement ;
  • gestion des situations de crise ;
  • activités sociales et de loisirs.

Le dispositif prévoit une coordination renforcée de l’ensemble de ces actions, ce qui permet de soulager le proche aidant et de lui octroyer des moments de répit.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.