Des arrêts maladie en hausse chez les fonctionnaires territoriaux

PUBLIÉ LE :
Des arrêts maladie en hausse chez les fonctionnaires territoriaux

Près de 10 % des agents de la fonction publique territoriale étaient absents en 2017, c’est ce que révèle l’étude annuelle de Sofaxis, courtier en assurance auprès des collectivités territoriales.

Les maladies ordinaires constituent le premier motif d’arrêt de travail suivi des accidents du travail (AT).

Le coût moyen des absences se chiffre à plus de 2 000 €/mois par agent titulaire employé, sans compter les coûts indirects générés par l’arrêt.

Un taux s’absentéisme qui frôle les 10 %

En 2017, le taux d’absentéisme des agents de la fonction publique territoriale pour raison de santé, s’élevait à 9,8 %, soit une hausse de 0,3 point par rapport à l’année précédente, décomposé comme suit :

  • Maladie ordinaire : 48 %
  • Congé maternité : 6 %
  • Longue maladie/longue durée : 32 %
  • Accident du travail : 14 %

Près d’un agent sur 10 est donc absent toute l’année, un chiffre qui a bondi de 33 % depuis 2007.

En 10 ans, la durée moyenne d’arrêt de travail pour raison de santé chez les agents territoriaux a progressé de près de 15 % pour s’établir à 39 jours par arrêt en 2017. La durée de l’arrêt de travail dépend évidemment de la cause. Ainsi, en moyenne dans le cadre d’un arrêt de travail pour :

  • Maladie ordinaire : c’est 22 jours d’arrêt
  • Maternité : c’est 102 jours d’arrêt
  • Longue maladie/longue durée : c’est 261 jours d’arrêt
  • Accident du travail : c’est 64 jours d’arrêt

À titre de comparaison, le 10e baromètre Ayming de l’Absentéisme et de l’Engagement nous informe qu’en 2017, le taux d'absentéisme des salariés du privé s'est élevé à 4.72% et la durée moyenne d'arrêt avoisinait les 17 jours.

En outre, en termes de fréquence d’arrêts de travail, pour un effectif de 100 agents de la fonction publique territoriale, plus de 72 arrêts sont survenus dans les proportions suivantes :

  • Maladie ordinaire : 85 %
  • Maternité : 3 %
  • Longue maladie/longue durée : 4 %
  • Accident du travail : 8 %

Par ailleurs, les chiffres révèlent que 45 % des agents territoriaux ont présenté au moins un arrêt de travail pour raison de santé au minimum une fois au cours l’année. Les natures d’absences varient :

  • Maladie ordinaire : 76 %
  • Maternité : 4 %
  • Longue maladie/longue durée : 7 %
  • Accident du travail : 13 %

Un coût moyen de plus de 2 000 € par agent

Dans la fonction publique territoriale, le coût moyen des absences pour raison de santé s’élevait à 2 112 € par agent titulaire employé en 2017.

Certains facteurs peuvent faire varier le coût des arrêts :

  • La gravité : les arrêts les plus longs présentent le coût direct le plus important
  • L’avancement des agents (grades, échelons) impacte le coût moyen global d’un arrêt

Au-delà des coûts directs générés par l’arrêt de travail (paiement d’indemnités journalières, frais médicaux en cas d’accident du travail, etc.), l’étude souligne également les coûts indirects de ces arrêts, causés notamment par le « report de la charge de travail de l'agent absent sur le reste de l'équipe ». Cela peut entraîner une surcharge de travail, et donc « de la fatigue supplémentaire et de l'insatisfaction pour les agents présents, ce qui peut aboutir à plus ou moins long terme à de nouveaux arrêts ».

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.