Dépenses de santé : le reste à charge des Français s’élève à 210 €/an/habitant (DREES)

PUBLIÉ LE :
Dépenses de santé : le reste à charge des Français s’élève à 210 €/an/habitant (DREES)
Adobe Stock

La DREES* a publié mardi 10 septembre son panorama sur les dépenses de santé en 2018. Elle chiffre la consommation de soins et de biens médicaux (CSBM) à 203,5 milliards d’euros, soit 3 037 euros par habitant. Bien que la consommation de soins augmente, sa croissance est plus faible que les années précédentes (+1,5 %, contre 1,7 % en 2017).

Le reste à charge des ménages Français en baisse

Le reste à charge des ménages français a continué de diminuer en 2018 : seulement 7 % des soins sont payés de la poche des particuliers (soit environ 210 €/an/habitant), contre 7,5 % en 2017. Le poste pour lequel les ménages sont le plus mis à contribution est l’optique, avec un reste à charge de 21,1 %, suivi des médicaments (12,6 %).

Plusieurs facteurs expliquent cette baisse :

  • Augmentation du nombre de personnes bénéficiant de l’exonération du ticket modérateur, au titre des affections de longue durée (ALD)
  • Régulation des dépenses de santé (notamment des conditions de dépassement d’honoraires)
  • Généralisation de la complémentaire santé d’entreprise, s’accompagnant d’une meilleure prise en charge de l’optique et des soins dentaires

Sur le reste à charge, la France fait partie des bons élèves : la part des dépenses de santé financée par les ménages français est la plus faible des 35 pays de l’OCDE**.

Dépenses de santé : ralentissement de l’augmentation de la consommation de soins

La consommation de soins et de biens médicaux a ralenti en 2018, pour attendre 203,5 milliards d’euros, soit 8,6 % du Produit intérieur brut (PIB). Ce ralentissement est dû, notamment, à une décélération des soins hospitaliers : ils n’augmentent que de 0,8 %, soit moitié moins qu’en 2017 où ils avaient progressé d’1,6 %. Ce ralentissement s’observe tant dans le secteur public que privé.

Ainsi, les soins de ville deviennent le premier facteur de croissance des dépenses de santé en 2018, avec +2,9 % d'augmentation.

* Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques

** Organisation de coopération et de développement économiques

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.