Les systèmes de retraite des pays de l'OCDE se sont améliorés, malgré une perte de confiance des citoyens (rapport OCDE)

PUBLIÉ LE :
Les systèmes de retraite des pays de l'OCDE se sont améliorés, malgré une perte de confiance des citoyens (rapport OCDE)
fotolia

Lundi 3 décembre, l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a rendu son rapport 2018 sur les systèmes de retraite.

Les deux directeurs chargés d’établir ce dossier notent un renforcement de la soutenabilité financière des régimes de retraite par répartition au cours des dernières décennies en particulier grâce à l’introduction de mécanismes d’indexation partielle des pensions en fonction des évolutions de la situation économique et démographique dans les pays de l’OCDE.

En revanche, ils notent également une perte de confiance des citoyens dans leurs systèmes de retraite qui face au vieillissement de la population et à l’allongement de l’espérance de vie devront augmenter leur épargne, leurs cotisations ou allonger la durée de leur contribution à des systèmes par répartition ou capitalisation pour garder un bon niveau de pension.

Le rapport formule plusieurs recommandations notamment :

  • Pour favoriser les incitations financières à épargner en vue de la retraite, les règles fiscales doivent être simples, stables et cohérentes pour tous les régimes
  • Les cadres réglementaires et juridiques des fonds de pension devraient être indépendants des gouvernements. Les fonds de pension devraient avoir des consignes clairement définies pour guider leur politique d’investissement, un conseil de surveillance responsable devant les autorités compétentes et de la transparence concernant leurs dispositifs de gouvernance et leur gestion des investissements et des risques
  • Une flexibilité accrue en ce qui concerne l’âge de la retraite face aux différences d’espérance de vie. Le rapport souligne que l’espérance de vie d’individus issus de groupes sociaux défavorisés est moindre et qu’un âge de départ unique constituerait un désavantage par rapport à ses classes sociales défavorisées
  • L’OCDE note que les pensions de réversion jouent un rôle important dans l’amélioration du niveau de vie du conjoint survivant, mais un travail de redistribution doit être fait entre les célibataires, les couples et les actifs

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.