Crise du coronavirus : la prime Macron pourra atteindre 2 000 €

PUBLIÉ LE :
Crise du coronavirus : la prime Macron pourra atteindre 2 000 €
Adobe Stock

Annoncée par Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, en début de semaine, puis adoptée en Conseil des ministres, mercredi 1er avril, l’évolution du dispositif de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat est effectivement ratifiée par l’ordonnance n°2020-385, publiée au Journal officiel ce jeudi 2 avril.

Pour rappel, ce dispositif, aussi appelée « prime Macron » a été mise en place en décembre 2018 dans le cadre de la loi des mesures d’urgence économiques et sociales (MUES) puis reconduit dans la LFSS 2020. Il offre la possibilité pour les employeurs de verser à leurs salariés une prime exceptionnelle exonérée de cotisations et contributions sociales.

Jusqu’à présent le dispositif est soumis à certaines conditions : accord d’intéressement, prime limitée à 1 000 € par bénéficiaire, versement avant la date du 30 juin 2020, etc.

Dans le cadre de l’épidémie de coronavirus, l’ordonnance assouplit les conditions de versement de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat. Ces évolutions ont pour but d’inciter les entreprises à rétribuer les salariés qui télétravaillent ou se rendent sur leur lieu de travail en cette période de confinement. Elles concernent les points suivants :

  • La date limite de versement de la prime est reportée du 30 juin au 31 août 2020.
  • Toutes les entreprises, même celles ne disposant pas d’un accord d’intéressement, pourront verser une prime exceptionnelle de 1 000 €
  • Pour les entreprises qui disposent d’un accord d’intéressement, le plafond maximal du montant de la prime est réhaussé à 2000 €
  • La possibilité de conclure un accord d’intéressement d’une durée dérogatoire est reportée au 31 août 2020.

Enfin, l’ordonnance précise qu’« afin de permettre de récompenser plus spécifiquement les salariés ayant travaillé pendant l’épidémie de Covid-19, un nouveau critère de modulation du montant de la prime pourra également être retenu par l’accord collectif ou la décision unilatérale de l’employeur mettant en œuvre la prime »

Retrouvez toutes nos actualités sur le coronavirus via notre dossier spécial :

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.