Covid-19 : une aide exceptionnelle de 150 € augmentée de 100 €/enfant pour les bénéficiaires du RSA et des APL [edit]

PUBLIÉ LE :
Covid-19 : une aide exceptionnelle de 150 € augmentée de 100 €/enfant pour les bénéficiaires du RSA et des APL [edit]
Adobe Stock

À NOTER

Ce jeudi 15 octobre, l’entourage du Premier ministre, Jean Castex, est venu apporter quelques modifications à la déclaration du Président de la République au sujet de la prime exceptionnelle. Ainsi, seuls les bénéficiaires du RSA et de l’Allocation de solidarité spécifique (ASS) toucheraient cette aide exceptionnelle de 150 €, auxquels s’ajouteront 100 € par enfant. Quant aux allocataires percevant des APL, ils toucheront uniquement la prime de 100 € par enfant.

Dans le cadre de son allocution télévisée de ce mercredi soir, 14 octobre, Emmanuel Macron a annoncé le versement d’une aide exceptionnelle de 150 € augmentée de 100 € par enfant, aux bénéficiaires de l’Aide personnalisée au logement (APL) et du Revenu de solidarité active (RSA).

« Sur le plan sanitaire, le virus touche davantage les plus modestes », a précisé le Président de la République, lequel a poursuivi : « sur le plan économique et social, cette crise est aussi inégalitaire : elle touche les plus précaires, en intérim ou en CDD. On doit avoir une réponse pour ceux qui tombent dans la précarité ».

Cette aide exceptionnelle, versée au cours des 6 semaines qui viennent, représentera « entre 100 et 450 euros, ce qui est plus qu'une revalorisation ». Le Président de la République fait référence à la requête de nombreuses associations et du secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, qui demandaient une revalorisation du RSA à hauteur de 100 € afin de soutenir les centaines de milliers de personnes ayant basculé dans la pauvreté du fait du contexte de crise. L’option a donc été rejetée par le Chef de l’Etat, qui préfère rester « dans la logique d'accompagner et de retrouver du travail ». « La lutte contre la pauvreté [passe] par l'activité et le travail. Et plus on augmente de manière unilatérale tous nos minimas sociaux, on ne les rebaisse jamais après, plus on rend difficile le retour à l'activité », a-t-il souligné.

Pour rappel, au printemps dernier, le Gouvernement avait déjà débloqué une aide exceptionnelle de solidarité similaire d’un montant de 150 € par famille bénéficiaire du RSA ou de l'Allocation de solidarité spécifique (ASS), à laquelle s'ajoutaient 100 € par enfant. Le coût du dispositif était estimé à près d'un milliard d'euros.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.