Covid-19 : la MSA met en place un dispositif d’arrêt de travail dérogatoire à destination des exploitants et salariés agricoles

PUBLIÉ LE :
Covid-19 : la MSA met en place un dispositif d’arrêt de travail dérogatoire à destination des exploitants et salariés agricoles
Adobe Stock

Dans le contexte sanitaire actuel lié à l’épidémie de Covid-19, la Mutualité sociale agricole (MSA) a annoncé en date du 16 février, la mise en place d’un dispositif exceptionnel d’arrêt de travail dérogatoire destiné aux assurés présentant des symptômes du Covid-19.

Pour bénéficier de cet arrêt dérogatoire, les assurés – exploitants et salariés agricoles - présentant des symptômes du Covid-19 et ne pouvant télétravailler, doivent s’isoler à leur domicile sans délai, consulter leur médecin traitant (ou, en son absence, un autre médecin de ville) sans tarder et réaliser un test de dépistage RT-PCR ou salivaire, lequel est pris en charge à 100 % par la MSA, ceci, dans un délai de deux jours à compter du 1er jour d’isolement.

Dès obtention du résultat du test, « et quel que soit le résultat », l’assuré doit demander un arrêt de travail via le service en ligne « Coronavirus - Isolement et arrêt de travail ». Si le test est positif, les personnes infectées seront contactées par les équipes de contact tracing de l’assurance maladie ; la caisse établira un arrêt de travail dans ce cadre. Le montant des indemnités journalières versées correspond à celui des indemnités journalières Amexa qui s'élèvent à 21,46 €/jour en 2021.

Par ailleurs, la MSA adressera à l’assuré concerné une attestation d’isolement précisant sa période d’arrêt de travail, laquelle débute le 1er jour d’isolement et s’achève le soir de la date d’obtention du résultat du test Covid-19, dans la limite de 4 jours d'arrêt maximum.

Concernant les cas contact de personnes infectées par le Covid-19, ils sont invités à s’isoler, peu importe qu’elles présentent ou non des symptômes de la maladie. En cas d’impossibilité de recourir au télétravail, elles bénéficieront d’un arrêt de travail de 7 jours maximum pour couvrir la période d’isolement, arrêt rétroactif dans la limite de 4 jours en cas d’isolement spontané avant la date de début de l’arrêt. Si les résultats du test ne sont pas connus à la fin de l’arrêt initial, l’assuré peut demander une prolongation de l'arrêt dans la limite de 7 jours supplémentaires.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.