Covid-19 : évolution des mesures en faveur des entreprises

PUBLIÉ LE :
Covid-19 : évolution des mesures en faveur des entreprises
Adobe Stock

Jeudi 8 octobre, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a annoncé l’élargissement du fonds de solidarité pour les entreprises en difficultés face à la crise sanitaire.

Ouverture de l’accès au plan de relance du tourisme

L’accès au « plan de relance du tourisme » ouvert aux entreprises et associations du secteur du tourisme, de l’événementiel, du sport et de la culture et celles du secteur des cafés, hôtels et restaurants va être élargi à de nouveaux bénéficiaires :

  • Les commerces non alimentaires des zones touristiques internationales ;
  • Les entreprises du tourisme de savoir-faire détenant certains labels ;
  • Les bouquinistes des quais de Paris ;
  • Les entreprises de fabrications de matériels scéniques, audiovisuels et événementiels ;
  • Les prestataires de services spécialisés dans l’aménagement et l’agencement des stands ;
  • Les graphistes travaillant dans l’événementiel.

Le fonds de solidarité est élargi

Ouvert en mars pour les entreprises fortement impactées par la crise sanitaire, le fonds de solidarité a connu de nombreuses évolutions depuis.

Jeudi 8 octobre, le ministre de l’Économie a annoncé que 75 000 entreprises supplémentaires pourront bénéficier d’un nouvel élargissement de cette aide financière. Il s’agit des entreprises de moins de 50 salariés (au lieu de 20), sans condition du chiffre d’affaires.

Ainsi :

  • Les entreprises qui subissent une perte de leur chiffre d’affaires supérieure à 50 % de chiffre d’affaires, elles auront accès au volet 1 du fonds de solidarité: jusqu’à 1 500 € par mois
  • Les entreprises qui justifient d’une perte de leur chiffre d’affaires supérieure à 70 % (contre 80 %), pourront demander le volet 2 du dispositif: jusqu’à 10 000 € dans la limite de 60 % du chiffre d’affaires

Les entreprises fermées administrativement pourront bénéficier d’une aide versée proportionnellement au chiffre d’affaires lié à la durée de fermeture, dans la limite de 10 000 € par mois.

Enfin, les entreprises qui entrent dans le cadre du fonds de solidarité pourront bénéficier de manière rétroactive de l’exonération des cotisations sociales.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.