Coronavirus : les médecins libéraux vont percevoir une aide de 2000 € de leur caisse de retraite

PUBLIÉ LE :
Coronavirus : les médecins libéraux vont percevoir une aide de 2000 € de leur caisse de retraite
Adobe Stock

Dans un communiqué de presse en date du 17 mai 2020, la caisse de retraite des médecins libéraux (CARMF) qui gère les régimes de retraite obligatoire et de prévoyance de 123 000 médecins, a annoncé l’octroi d’une aide supplémentaire de près de 2 000 € nette d’impôt et de charges, afin de pallier la baisse de revenu des médecins, dans un contexte d’épidémie de coronavirus.

Cette somme, versée à l’ensemble des médecins libéraux, « viendra en diminution du solde de cotisation 2020, sans réduction des droits à retraite », ceci, grâce à une compensation financière prélevée sur le Fonds d’action sociale de la caisse de retraite autonome, précise le communiqué.

En prenant en compte les mesures d’aide déjà mises en œuvre – prise en charge, sans délai de carence, des médecins souffrant du Covid-19 et de ceux se trouvant en situation fragile (grossesse, pathologies à risque) ; report sur 2021 de trois mois de prélèvements de cotisations ; suspension du calcul des majorations de retard et des procédures d’exécution en cours – l’effort financier réalisé par la CARMF depuis le début de la crise s’élève à près d’un milliard d’euros. Cela représente « pratiquement 8 000 € par médecin, en aides directes ou indirectes ».

Plusieurs syndicats de médecins ont approuvé la mise en œuvre de ce dispositif de solidarité. Ainsi, l’organisation MG France, qui considère que « les cabinets de médecine générale ont subi une baisse d’activité de l’ordre de 50 % depuis la mi-mars », a salué une décision « équitable », l’indemnisation étant « proportionnellement plus importante pour les faibles revenus », tout en regrettant le fait que cette aide de 2 000 € « ne sera pas suffisante pour les médecins les plus en difficulté », pour lesquels le syndicat demande que le Fonds d’action sociale de la CARMF « prête une attention toute particulière et au cas par cas ».

Le Syndicat des médecins libéraux (SML) a, de son côté, salué la mise en place d’un « mécanisme d’aide responsable », qui « n’hypothèque pas les réserves » de la caisse et donc, « l’avenir des retraités et futur retraités ».

Enfin, la Fédération des médecins de France (FMF) a estimé dans un communiqué, que la CARMF a « rempli son rôle de solidarité active sans mettre en péril [les] futures retraites » des médecins.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.