Coronavirus : le recours à la télémédecine facilité

PUBLIÉ LE :
Coronavirus : le recours à la télémédecine facilité
Adobe Stock

Afin de mieux lutter contre le coronavirus, un nouveau décret a vu le jour. Publié aujourd’hui au Journal officiel, il ouvre le bénéfice des indemnités journalières dans des conditions dérogatoires aux parents d’enfants de moins de 16 ans faisant l’objet d’une mesure d’isolement, et permet un recours facilité à la télémédecine pour les personnes atteintes ou potentiellement infectées par le Covid-19.

Indemnités journalières

Le décret du 9 mars 2020 modifie et complète le décret du 31 janvier 2020 (lire sur Previssima).

Le précédent décret déterminait les conditions dérogatoires d’octroi des indemnités journalières pour les personnes faisant l’objet d’une mesure d’isolement à la suite d’un exposition au coronavirus Covid-19.

Dorénavant, les personnes pouvant bénéficier d’indemnités journalières même si elles ne remplissent pas les conditions d’ouverture du droit [durée d’activité ou de contributivité minimale], et sans délai de carence, sont « les assurés qui font l’objet d’une mesure d’isolement, d’éviction ou de maintien à domicile, ainsi que ceux qui sont parents d’un enfant de moins de 16 ans faisant lui-même l’objet d’une telle mesure et qui se trouvent, pour l’un de ces motifs, dans l’impossibilité de continuer à travailler ».

Pour les parents d’enfants de moins de 16 ans, les indemnités journalières peuvent être versées pendant toute la durée de fermeture de l’établissement accueillant cet enfant. Pour les autres, le bénéfice des indemnités journalières est fixé à 20 jours.

Télémédecine

Le décret facilite aussi le recours à la télémédecine pour les personnes atteintes ou potentiellement infectées par le coronavirus.

Ces personnes peuvent désormais bénéficier d’une prise en charge des actes de télémédecine même si elles n’ont pas de médecin traitant pratiquant la téléconsultation, ni été orientées par lui, ni été connues du médecin téléconsultant.

Ces téléconsultations peuvent être réalisées en utilisant n’importe lequel des moyens technologiques actuellement disponibles pour réaliser une vidéotransmission : lieu dédié équipé mais aussi site ou application sécurisé via un ordinateur, une tablette ou un smartphone, équipé d'une webcam et relié à internet.

L’ensemble des dispositions du décret peuvent être mises en œuvre jusqu’au 30 avril 2020.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.