Complémentaires santé : Olivier Véran met en garde contre une hausse de cotisations en 2021

PUBLIÉ LE :
Complémentaires santé : Olivier Véran met en garde contre une hausse de cotisations en 2021
elysee.fr

Une réunion du comité de suivi du 100 % Santé, s’est tenue le 15 septembre dernier, en présence d’Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, des professionnels de santé des secteurs de l’optique, du dentaire et de l’audioprothèse, d’organisations de complémentaires santé et représentants d’associations de consommateurs.

La réforme, qui se déploie progressivement depuis le 1er janvier 2019 a pour objectif de lutter contre le renoncement aux soins en permettant aux Français d’accéder, dès le 1er janvier 2021, à des paniers de soins sans reste à charge dans les domaines de l’optique, du dentaire et des audioprothèses.

Au cours de la rencontre, Olivier Véran a dressé un bilan du dispositif :

  • dentaire : 47 % des prothèses posées choisies dans le panier du 100 % santé. C’est au-delà de l’objectif initial ;
  • optique : les offres 100 % Santé ont capté 16 % du marché, ce qui est inférieur à l’objectif fixé de 20 %. Le ministre de la Santé a fait état de fortes disparités au sein des professionnels de l’optique, le taux de recours aux équipements du panier de soins 100 % Santé allant de moins de 10 % à 22 % pour les réseaux de soins notamment. Pour cause, selon le ministre, les opticiens ne mettraient pas assez en avant les dispositifs 100 % Santé. Dès la semaine prochaine, des contrôles seront effectués auprès d’opticiens ;
  • audioprothèses : près de 13 % des appareillages audioprothétiques font partie de l’offre 100 % Santé; malgré une baisse des tarifs, les prix demeurent toutefois encore très élevés. La disparition du reste à charge sur les modèles 100 % Santé qui s’appliquera à compter du 1er janvier 2021 devrait contribuer à faire décoller les ventes, selon le ministère de la Santé.

Autre point évoqué au cours de la réunion, le retard des complémentaires santé dans le déploiement du tiers-payant intégral pour les dispositifs 100 % Santé. En effet, la dispense d’avance de frais est de l’ordre de 30 % pour les offres 100 % Santé en dentaire, 50 % en audioprothèses et 80 % en optique.

« S'il faut avancer 500 ou 800 euros pour des lunettes, des prothèses… les conditions de réussite du 100 % santé ne sont pas remplies », affirme-t-on du côté du cabinet du ministre de la Santé (source : Le Parisien). Olivier Véran a sommé les organismes complémentaires de se mettre à niveau d’ici le 1er janvier 2022, sinon quoi, il menace de recourir à la loi.

Enfin, sur la question des cotisations, le ministre a prévenu les complémentaires santé du fait qu’il ne souhaitait pas de hausse de cotisations pour 2021.

A ce propos, Albert Lautman, le directeur général Fédération nationale de la mutualité française (FNMF), a déclaré : « la hausse des cotisations en 2021 n'aurait pas été un sujet pour nous. Nos dépenses ont en effet baissé de 1,9 milliard d'euros en 2021 du fait du confinement, et nous ne sommes pas hostiles à l'effort national. Mais, à travers la taxe de 1,5 milliard d'euros nous visant, cela le devient ».

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.