Allocations familiales, APL, pensions de retraite : elles ne seront plus indexées sur l’inflation

PUBLIÉ LE :
Allocations familiales, APL, pensions de retraite : elles ne seront plus indexées sur l’inflation
Fotolia

En 2019 et 2020, les pensions de retraites et certaines allocations sociales ne seront plus indexées sur l’inflation. C’est l’annonce faite par le Premier ministre, Edouard Philippe.

Cette nouvelle coupe budgétaire de l’exécutif risque de faire grincer les dents des retraités, déjà remontés contre la hausse de la CSG et des bénéficiaires des aides au logement qui ont déjà connu un coup de rabot de 5 € sur le montant de leur allocation l’an dernier.

Allocations familiales, APL et pensions retraite augmenteront de 0,3 % « augmentation plus modérée »

Le montant des pensions retraite, APL et allocations familiales progressera de 0,3 % par an en 2019 et 2020 ; en face, l’inflation devrait se situer autour de 1,6 % en 2018.

Par cette désindexation, le gouvernement a décidé d’en finir avec « l’augmentation indifférenciée des allocations ».

Cela devrait logiquement se traduire par une baisse du pouvoir d’achat pour les Français concernés. « Nous assumons une politique de transformation et de maîtrise des dépenses qui privilégie, je le redis, la rémunération de l’activité et qui rompt avec l’augmentation indifférenciée des allocations. C’est par le retour à l’activité et une meilleure rémunération du travail que notre pays sera plus prospère. » affirme le Premier ministre, Edouard Philippe.

Par cette « augmentation plus modérée » du montant des prestations susmentionnées, l’Etat entend répondre aux désidérata de la Commission européenne qui appelait la France, dans ses recommandations pour l’année 2018, à accélérer les coupes budgétaires pour parvenir à un « assainissement budgétaire à court et moyen termes ».

D’autres prestations non-concernées par ce gel : RSA, AAH, ASPA, prime d’activité

En revanche, d’autres prestations, celles qui bénéficient aux Français les « plus fragiles » devraient quant à elles augmenter en fonction de l’inflation : il s’agit du RSA, de l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA), de la prime d’activité ou encore de l’allocation aux adultes handicapés (AAH).

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.