Allocations chômage : changement du mode de calcul au 1er avril 2020, qui seront les grands perdants ?

PUBLIÉ LE :
Allocations chômage : changement du mode de calcul au 1er avril 2020, qui seront les grands perdants ?
Adobe Stock

Après les changements intervenus au 1er novembre 2019 – réduction jusqu’à 30 % des indemnités accordées aux revenus mensuels supérieurs à 4 500 euros brut dès le 7e mois de chômage, durcissement des conditions d’ouverture de droits, ouverture des droits aux allocations chômage aux démissionnaires et indépendants – de nouvelles évolutions en matière d’assurance chômage, fixées par le décret n°2019-797 du 26 juillet 2019, prendront effet au 1er avril 2020. 1,32 million de personnes devraient être impactées.

En effet, à compter de cette date, le mode de calcul des indemnités chômage change.

Actuellement, pour obtenir le montant des allocations chômage, il faut calculer le salaire journalier de référence (SJR) lequel s’obtient en divisant la somme des salaires bruts (primes comprises mais hors indemnités liées à la rupture du contrat) perçus au cours des 12 derniers mois, par nombre de jours travaillés pendant la même période.

Dès le 1er avril prochain, le calcul du SJR prendra en compte tous les jours, même les périodes d’inactivité - excepté les périodes de congé maternité, d'accident du travail ou d'arrêt maladie d’une durée supérieure à 15 jours.

Par ailleurs, la période prise en compte pour le calcul du salaire journalier de référence évolue : dès le 1er avril 2020, elle se basera sur les revenus perçus au cours des 24 derniers mois (pour les moins de 53 ans) ou les 36 derniers mois (pour les plus de 53 ans), et non plus 12 mois comme c’est actuellement le cas.

Les allocataires ayant travaillé de manière continue sur la période ne seront aucunement impactés par le nouveau mode de calcul, ce qui ne sera pas le cas des travailleurs les plus précaires, ayant exercé une activité discontinue pendant la période d’affiliation. Ces derniers auront une durée d’indemnisation plus longue au détriment d’une allocation chômage mensuelle d’un montant plus faible.

À NOTER

Seuls les allocataires ouvrant des droits à compter du 1er avril 2020 sont concernés par la réforme. Pour ceux qui ont des droits au chômage ouverts avant le 1er avril, le montant de l'allocation ne changera pas, cela, jusqu'à épuisement des droits.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.