AGIRC-ARRCO : la pension de retraite complémentaire sera revalorisée de 1 % au 1er novembre 2021

PUBLIÉ LE :
AGIRC-ARRCO : la pension de retraite complémentaire sera revalorisée de 1 % au 1er novembre 2021
Adobe Stock

Dans un communiqué de presse publié le 7 octobre, le conseil d'administration de l’AGIRC-ARRCO a annoncé que la revalorisation des pensions de retraite complémentaire des 13 millions de pensionnés du privé s’établirait à 1 % au 1er novembre 2021. Une hausse en deçà du niveau de l’inflation hors tabac, dont le taux a été estimé par l’INSEE à 1,5 % en 2021.

La valeur de service du point, permettant de calculer le montant de la pension qui sera versée à l’assuré, augmentera ainsi de 1 % au 1er novembre pour atteindre 1,2841 €.

Quant à la valeur d'achat du point, elle évoluera de 0,2 % au 1er janvier 2022 pour être fixée à 17,4316 €.

Alors que la pension complémentaire moyenne s’élève à 481 € bruts par mois, elle augmentera donc de près de 4,30 € bruts par mois. Mais en raison de la sous-indexation, la perte de pouvoir d’achat devrait s’élever à près de 25 €/mois. La nouvelle est particulièrement pénalisante pour les retraités cadres ; en effet, la part de la retraite complémentaire peut représenter jusqu’à 60 % du montant total de leur pension.

Comment fonctionne le mécanisme de revalorisations des pensions de retraite complémentaire ? Il se trouve dans l’accord national interprofessionnel (ANI) du 10 mai 2019, qui prévoit que les pensions AGIRC-ARRCO doivent être revalorisées chaque année selon l’inflation hors tabac. Le document prévoit toutefois une marge de manœuvre de 0,2 point au-dessus ou en dessous de l’inflation. Toutefois, la crise sanitaire a rebattu les cartes : le recours massif au chômage partiel a entraîné une dégradation des comptes du régime, avec un déficit à combler estimé à 4,8 milliards d’euros. Face à la nécessité de retrouver la trajectoire d’équilibre, la CFDT, la CFTC et le patronat ont signé un accord prévoyant une marge de manœuvre plus importante que celle fixée initialement, avec une sous-indexation des pensions de 0,5 point par rapport à l’inflation en 2021 et en 2022. C’est donc ce scénario qui a été validé.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.