Perte d'autonomie : des outils à disposition des accompagnants à domicile

PUBLIÉ LE :
Perte d'autonomie : des outils à disposition des accompagnants à domicile
Adobe Stock

La population française vieillit, et la problématique du maintien à domicile des personnes âgées dépendantes est, plus que jamais, d’actualité.

Le 15 mai dernier s’est tenu la journée sur les « dispositifs innovants de soutien à domicile pour les personnes âgées ». Cette journée, organisée par la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) et la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), a réuni plus de 80 participants intéressés par l’accompagnement à domicile des personnes âgées dépendante.

Dans la même veine, la loi de financement pour 2019 avait quant à elle prévu une enveloppe de 50 millions d’euros pour la restructuration des services d’aides à domicile des personnes âgées en perte d’autonomie. Le décret précisant la répartition et l’utilisation de cette enveloppe a été publié le 17 mai 2019.

Des outils pour la mise en place de dispositifs innovants en faveur de l’accompagnement à domicile

En France, le nombre de personnes âgées qui préfèrent rester vivre à leur domicile plutôt que de rejoindre un EHPAD*, augmente. Pour répondre à ce besoin, plusieurs dispositifs expérimentaux d’accompagnement renforcé de la perte d’autonomie ont vu le jour. Mais ce suivi à domicile des personnes âgées les plus dépendantes nécessite l’intervention de multiples acteurs (service d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD), médecin traitant, etc.) et « pose la question de l’intensification, de la continuité et de la coordination de l’accompagnement ».

La DGCS et la CNSA ont décidé de venir en aide aux financeurs et porteurs de projets innovants, gestionnaires d’établissements et services médico-sociaux. En partenariat avec des experts scientifiques et des institutions telles que la Haute autorité de santé (HAS), ils ont créé des outils d’analyse (guides et grille de lecture) permettant aux différents acteurs d’analyser un dispositif de soutien renforcé à domicile à deux moment du projet : dans sa phase de conception, et en phase de fonctionnement. Ces outils, présentés le 15 mai aux participants de la journée sur les dispositifs innovants de soutien à domicile, a vocation à être largement diffusé par la DGCS et la CNSA.

Ces travaux s’inscrivent dans le contexte de la préparation d’une stratégie sur le grand âge, qui doit être présentée pour l’autonome. Ils ont pour ambition « d’éclairer les décideurs et les gestionnaires pour repenser l’offre d’accompagnement des personnes âgées en perte d’autonomie et permettre l’exercice effectif du libre choix de leur lieu de vie ».

Pour retrouver les différents outils :

  1. Guide pour l’analyse d’un dispositif en projet
  2. Grille d’analyse d’un dispositif en projet
  3. Guide pour l’analyse d’un dispositif en fonctionnement
  4. Grille d’analyse d’un dispositif en fonctionnement

Financement des services d’aide et d’accompagnement à domicile

La loi de financement de la sécurité sociale pour 2019 avait prévu, dans son article 26, une contribution de 50 millions d’euros de la CNSA visant à la restructuration des services d’aides à domicile des personnes âgées en perte d’autonomie.

Un décret, publié le 17 mai 2019, précise la répartition et l’utilisation de cette enveloppe. Il vise à préfigurer un nouveau modèle de financement des services d’aide et d’accompagnement à domicile, dans l’objectif d’assurer l’accessibilité financière et géographique des services pour les bénéficiaires ou encore de permettre une plus grande équité de traitement.

Le modèle envisagé repose sur un tarif de référence national applicable à tous les SAAD. Les crédits seront alloués à chacune des SAAD en fonction d’engagements pris par les services sur le profil des personnes accompagnées, la couverture territoriale, les horaires d’intervention.

L’objectif est de renforcer l’attractivité des métiers du secteur.

*Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes

** Services d’aide et d’accompagnement à domicile

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.