Questions pratiques

Affinez votre recherche en choisissant votre statut (vous pourrez le modifier à tout moment)

Toutes les questions >

Dossiers Vécus

Santé des expatriés, frontaliers et français de l'étranger

Je suis salariée expatriée : suis-je couverte en cas de maternité ?

Personnes concernées : Dirigeant salarié, Salarié

Une salariée est expatriée lorsqu’elle part travailler à l’étranger mais qu’elle ne bénéficie pas du statut de détaché. Elle doit être affiliée à la Sécurité sociale du pays dans lequel elle travaille. En cas de maternité, elle sera donc couverte uniquement par le régime local de protection sociale (s’il en existe un). Pour bénéficier d’une meilleure couverture, la salariée expatriée peut également, continuer à cotiser volontairement à l’assurance maladie-maternité française en s’affiliant à la Caisse des français de l’étranger (CFE) ou souscrire une assurance maternité complémentaire.

L’affiliation de la salariée à l’assurance maternité du pays d’expatriation

La salariée expatriée doit obligatoirement être affilié au système de protection sociale du pays d’expatriation.

Elle paie ses cotisations sociales maternité dans le pays d’expatriation et en cas de maternité et bénéficie donc des prestations maternité prévu dans ce même pays.

Tous les pays ne dispose pas d’une couverture obligatoire maternité.

Bien souvent, la Sécurité sociale d’un pays ne couvre que les remboursements de soins effectués dans le pays d’affiliation. Si la salariée expatriée souhaite effectuer le suivi médical inhérent à la grossesse ou accoucher dans un autre pays que son pays d’expatriation (par exemple : en France), elle ne sera surement pas couverte par la Sécurité sociale du pays d’expatriation.

L’affiliation volontaire de la salariée à l’assurance maternité de la CFE

La Caisse des française de l’étranger permet à l’expatrier de continuer à bénéficier de l’assurance maladie-maternité française.

La salariée qui souhaite adhérer volontairement à l’assurance maladie-maternité de la CFE doit remplir un bulletin d’adhésion (correspondant à sa situation) y joindre les documents justificatifs demandés (copie de la carte d’identité ou du passeport, RIB, …) et envoyer le tout à la CFE - 160 Rue des meuniers - BP 100 - 77950 RUBELLES - FRANCE

Le montant des cotisations maladie-maternité-invalidité de la salariée expatriée varie en fonction du montant de son salaire brut, de son âge et des options qu’elle a choisies. Un simulateur est disponible sur le site du CFE.

La CFE prendra alors en charge, dans la limite du tarif de responsabilité de la Sécurité sociale (TRSS), les consultations médicales, examens et frais médicaux liées à la grossesse que la salariée effectue ses examens en France ou à l’étranger.

La CFE prend également en charge l’accouchement de la salariée expatrié. Si la salariée expatriée n’accouche pas dans un établissement conventionné par la CFE, elle devra faire l’avance des frais. Elle obtiendra remboursement de la part CFE sur présentation des factures originales détaillés et acquittés par elle.

Le montant des remboursements est le même que celui qui est pratiqué par l’assurance maladie en France. Il est donc fortement conseiller dans les pays ou les frais de santé sont élevés de souscrire, en plus, une complémentaire santé.

La salariée expatriée peut également souscrire l’option indemnités journalières maternité afin de bénéficier d’une indemnisation en cas de congé maternité.

Pour en savoir plus :

Je suis salariée expatriée : quel sera le montant de mes IJ en cas de maternité ?

La souscription d’une assurance maternité privée

Les frais médicaux liés à la maternité atteignent très vite des sommes conséquentes surtout dans certains pays.

La salariée expatriée peut donc en complément ou à la place de l’assurance volontaire de la CFE souscrire, auprès d’un organisme assureur, une assurance qui prend en charge les frais de santé liées à la maternité.

Il existe des assurances complémentaires à l’adhésion à la CFE ou des assurances maladie-maternité expatriation qui couvre la salariée expatriée dès le 1er euro.

La salariée expatriée doit veiller aux délais de carence, exclusions et limites de garanties ainsi qu’à l’étendue géographique du contrat d’assurance qu’elle souhaite souscrire. L’aide d’un professionnel dans le choix de ce type de contrat est nécessaire.

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.