Intéressement

Intéressement

L’intéressement a pour vocation d’associer les salariés aux résultats et aux performances de l’entreprise. Mis en place par un accord collectif, il doit demeurer aléatoire et en aucun cas se substituer au salaire.

Facultatif, l’intéressement a toute sa place dans les différents dispositifs de rémunération visant à mieux impliquer les salariés dans le développement de l'entreprise.

Exonéré de charges sociales, mais soumis à la CSG/CRDS et au forfait social, l’intéressement représente une alternative aux primes salariales classiques. Il devient franchement compétitif lorsque le salarié décide de le bloquer au minimum 5 ans dans un PEE ou jusqu’à l’âge de la retraite dans un PERCO, afin de bénéficier de l’exonération d’impôt sur le revenu.

Aujourd'hui, les pouvoirs publics poussent les dirigeants de PME puis de TPE à ouvrir des négociations sur la mise en place d'accords d'intéressements. La loi Macron du 6 août 2015 permet à ce titre une baisse importante du taux du forfait social pour les accords d’intéressement mis en place dans certaines TPE/PME. A noter que l'intéressement est ouvert aux salariés mais aussi sous certaines conditions aux chefs d’entreprise et à leurs conjoints.

Questions pratiques - Intéressement