Cotisations sociales obligatoires

Cotisations sociales obligatoires

Avec environ 460 milliards de prélèvements pour financer ses régimes sociaux de base obligatoires, la France se classe parmi les premiers pays dans le monde pour son niveau de charges sociales par rapport à sa richesse produite. La majeure partie des recettes du système social provient des cotisations sociales.

Ces versements servent à financer les grandes branches des assurances sociales que sont la vieillesse, la maladie, la famille et les accidents du travail et maladie professionnelle. Elles sont prélevées par les différentes caisses sur les revenus : salaires, revenus non-salariaux et revenus de remplacement.

Chaque régime a ses taux de cotisations et ses modes de prélèvements. Mention spéciale aux indépendants, pour lesquels les cotisations sociales font l’objet de savants calculs à l’occasion des déclarations sociales notamment lors des premières années d’activité et des exonérations octroyées aux nouveaux entrepreneurs.

Les cotisations sociales sont à la fois le poumon du système français de protection sociale mais aussi un paramètre essentiel de rémunération de l’ensemble de la population et donc du pouvoir d’achat des ménages. Aujourd’hui, leur montant est au cœur du débat politique.

Aucun thème n'est disponible pour ce profil. Vous pouvez changer de profil via la liste déroulante "Filtrer par" ci-dessus.