Santé et sécurité au travail : encore un petit effort à faire

Publié le (commentaires : 0) Commenter

La société PREVISOFT (groupe ATEQUACY) publie les résultats 2017 de son baromètre sur la santé et la sécurité au travail.

Globalement, les résultats sont encourageants puisque 91 % des entreprises en France (95 % des grandes entreprises et 88 % des PME) déclarent avoir formalisé une politique de santé et de sécurité au travail (SST) en 2017.

L’étude relève cependant que des actions sont à intensifier pour les principales raisons suivantes :

Près de 20% des entreprises interrogées reconnaissent ne pas avoir encore mis en place un plan de formation relatif à la SST, malgré le caractère obligatoire de nombreuses formations.

35 % des entreprises n’assurent pas systématiquement des formations pour les postes à risques et 25 % d’entre-elles n’ont pas satisfait à l’obligation de formation des membres du Comité d’Hygiène Sécurité et Conditions de Travail à la prévention des risques professionnels

16 % des entreprises n’ont pas réalisé de document unique en 2017. 25 % ce celles qui l’ont réalisé ne l’ont pas fait suivre d’un plan d’actions et ne sont donc pas allées au bout de leur démarche de prévention et de réduction des risques professionnels.

18 % des entreprises du panel déclarent ne pas avoir réalisé de diagnostic pénibilité.

48 % des entreprises n’ont pas réalisé de diagnostic des risques psychosociaux

25 % des entreprises ne forment pas systématiquement leurs CDD aux règles de sécurité internes et 16 % ne font pas d’analyse de risques lors de l’intervention d’une entreprise sous-traitante sur leur site. Résultat : 8,7 % des entreprises ont déclaré au moins un accident du travail concernant un sous- traitant ces deux dernières années.

Une entreprise sur cinq n’a pas de personnel dédié à la Santé et la Sécurité au Travail.

38 % des entreprises (20 % des entreprises entre 50 et 250 salariés) déclarent être certifiées par rapport à un référentiel Santé Sécurité au Travail.

Enfin 59 % des entreprises ne possèdent pas d’outil de prévention et de gestion des risques professionnels. Parmi celles qui s’en sont dotées, seulement 16 % des entreprises utilisent un logiciel de prévention des risques professionnels.

METHODOLOGIE : étude réalisé d’avril à mai 2017 sur un échantillon de 300 entreprises de plus de 50 salariés, implantées en France métropolitaine, sur entretiens téléphoniques, auprès des Directions et Opérationnels dans les domaines RH et Sécurité de tous secteurs.

© fotolia

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.

Commentaires

Vous ne pouvez commenter cet article si vous n'êtes pas connecté.

Me connecterM'inscrire

Signaler un problème

Vous ne pouvez pas signaler ce commentaire si vous n'êtes pas connecté.

Me connecterM'inscrire