Pour la majorité des Dirigeants de PME « le travail, c’est la santé »

Publié le (commentaires : 0) Commenter

Questionnés par Opinionway pour MMA, 1 504 dirigeants d’entreprises, représentatifs des entreprises françaises de moins de 50 salariés, ont fait le point sur leur état de santé.

Face à ceux qui prédisent la fin du travail, 82 % des dirigeants déclarent « le travail, c’est la santé ».

Parmi les éléments qui contribuent à leur épanouissement personnel, ils citent à 89 % l’intérêt de leur métier et à 88 % la liberté d’organisation. Mais 49 % des Dirigeants déclarent avoir des difficultés à concilier travail et engagements familiaux ou personnels.

Des dirigeants en bonne santé mais stressés

96 % des dirigeants interrogés se disent en bonne santé. S’ils expliquent ce constat positif par leur bonne forme physique et morale, 70 % reconnaissent que leur état de santé est également lié à l’état de santé de leur entreprise.

58 % des dirigeants reconnaissent que leur état de santé s’est détérioré en raison du stress. Cet état de stress est surtout ressenti par les manager de PME et les petits exploitants agricoles, il est un peu moindre chez les petits commerçants mais atteint toutefois 49 %.

Interrogés plus en détail sur les affections ressentis au cours des 12 derniers mois, la moitié des dirigeants avouent ainsi :

  • Des baisses de moral (51 %)
  • De l’anxiété (49 %)
  • Des sautes d’humeur (45 %
  • Des troubles du sommeil (44 %)

57 % ont également soufferts de mal de dos et 48 % de douleurs articulaires. Ces troubles physiques sont liés à de mauvaises postures dans leur activité professionnelle pour 53 %, mais ces douleurs sont également attribuées à un manque de temps pour effectuer toutes les tâches (47 %) et aux incertitudes sur l’avenir de leur entreprise (36 %).

Le stress lié au travail

Les problèmes économiques sont la principale raison du stress dirigeants, largement devant les questions liées à la gestion des salariés.

Le manque de trésorerie, la surcharge de travail et les incertitudes sur l’activité de l’entreprise recueillent ainsi plus de 55 % de réponses. Alors que les difficultés relationnelles avec certains salariés ne comptent que 29 % de réponses, les difficultés à licencier 36 % et la crainte des prud’hommes 21 %.

Très peu d’arrêt de travail, mais un impact important

Seulement 8 % des dirigeants interrogés ont été arrêtés par leur médecin au cours des 12 derniers mois. Mais ces arrêts ont eu un impact sur l’activité de l’entreprise pour 47 % d’entre eux.

Ce constat devrait amener tous les dirigeants à vérifier s’ils ont bien mis en place des garanties en cas d’arrêt de travail pour assurer leur revenu et la continuation de l’activité de leur entreprise.

Une partie d’entre eux commence à s’intéresser aux solutions digitales susceptibles de les aider à améliorer leur santé (sites ou applications pour pratiquer la relaxation ou exercices physiques, gérer son alimentation ou son temps, disposer d’un coach à distance).

© fotolia

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.

Commentaires

Vous ne pouvez commenter cet article si vous n'êtes pas connecté.

Me connecterM'inscrire

Signaler un problème

Vous ne pouvez pas signaler ce commentaire si vous n'êtes pas connecté.

Me connecterM'inscrire