Bien vieillir : les attentes des Français

Publié le (commentaires : 0) Commenter

Le service d’aide à domicile ADHAP (Aide à domicile, Hygiène et Assistance aux Personnes), en partenariat avec l’IFOP, a mené un sondage sur la façon dont les Français se voient vieillir.

Les Français espèrent vieillir à domicile

La principale inquiétude des Français liée au vieillissement est la perte d’autonomie (citée par 66 % des plus de 50 ans).  Mais pour 87 % des Français, il est possible de vieillir à domicile, avec l’aide de professionnels de proximité et à condition d’avoir les moyens financiers.

Pour 8 personnes sur 10, le maintien à leur domicile apparaît même comme le mode de prise en charge le plus adapté.

S’il faut choisir une solution extérieure, les résidences de seniors avec services sont citées par une majorité, bien avant les Établissements d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes (30 %) ou les maisons de retraite (15 %).

Un besoin de personnel qualifié

La solution pour rester à domicile passe par l’intervention de professionnels qualifiés de proximité pour 65 % des personnes interrogées.

La principale attente porte sur l’aide au quotidien (aide à la cuisine, à la toilette, aux déplacements, services de confort…).

43 % des actuels retraités déclarent avoir déjà eu recours aux services d’aide à la personne.

Par ailleurs, 1 Français sur 5 reconnaît avoir déjà eu recours au travail dissimulé, notamment pour des travaux à domicile. Le pourcentage déclaré est faible, mais en hausse et 1 personne sur 2 avoue être prête à y recourir pour des questions financières.

La présence de l’entourage familial a son importance pour 38 %, mais sans aller pour autant jusqu’à la prise en charge par la famille ou un hébergement par un membre de la famille (cité par moins de 23 %).

Les nouvelles technologies sont encore peu citées comme aide au maintien à domicile, même si les moins de 35 ans les jugent importantes à 24 %. En revanche 70 % les considèrent utiles pour participer à la sécurité des personnes en cas de chute ou de malaise.

Les besoins financiers liés au grand âge : craintes et méconnaissances

49 % des personnes interrogées craignent de ne pas avoir les capacités financières pour faire face aux besoins du grand âge, en raison de l’effet conjugué de la diminution des ressources et du coût élevé des prestations de maintien à domicile ou prise en charge en établissement spécialisé.

Pour autant, ces personnes ont du mal à chiffrer le budget nécessaire, surtout les plus jeunes :

  • Une personne sur deux évalue ce coût à moins de 600 euros par mois
  • 33 % donnent une fourchette plus élevée : entre 600 et 1 000 euros par mois (souvent les retraités actuels mieux informés)
  • 28 % évaluent à plus de 1 000 euros le budget nécessaire

Critiques sur les aides liées à la perte d’autonomie

Pour la majorité des personnes interrogées, ces aides ne sont pas faciles à trouver et à comprendre et très peu les jugent suffisantes et même équitablement distribuées.

Ce sentiment négatif est partagé par toutes les catégories de personnes interrogées.

La prise en charge des prestations liées à la perte d’autonomie doit pour la majorité relever des pouvoirs publics. Il cite notamment :

  • La Sécurité sociale pour 43 %
  • L’État pour 32 %
  • Les collectivités locales pour 27 %

À l’inverse, 20 % des interrogés considèrent que cette prise en charge relève de la personne elle-même.

© fotolia

Cet article issu de Previssima.fr est soumis au droit d'auteur, protégé par un logiciel anti-plagiat. Toute reproduction, rediffusion ou commercialisation totale ou partielle du contenu, sans l’autorisation expresse de la société Previssima, est interdite. Les informations diffusées sur Previssima.fr (hors forum, commentaires et annuaire) sont toutes vérifiées par un service juridique spécialisé. Toutefois, Previssima ne peut garantir l'exactitude ou la pertinence de ces données. L'utilisation des informations et contenus disponibles sur l'ensemble du site ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité de Previssima.

Commentaires

Vous ne pouvez commenter cet article si vous n'êtes pas connecté.

Me connecterM'inscrire

Signaler un problème

Vous ne pouvez pas signaler ce commentaire si vous n'êtes pas connecté.

Me connecterM'inscrire